fbpx
Actualités
Partager sur

Election US : Donald Trump accuse Hillary Clinton et Barack Obama d’avoir fondé Daech

Election US : Donald Trump accuse Hillary Clinton et Barack Obama d’avoir fondé Daech

Donald Trump candidat Républicain, a accusé Hillary Clinton et Barack Obama d’être les fondateurs de l’Etat Islamique. Il s’est pris les foudres des Démocrates.

Alors que Donald Trump est en chute libre dans les sondages, et que sa place à la Maison Blanche n’est pas assurée, le milliardaire essaye de se rattraper en tentant le tout pour le tout. Il a accusé sa rivale démocrate Hillary Clinton ainsi que le Président des Etats-Unis, Barack Obama d’être les fondateurs de Daech. L’équipe de campagne d’Hillary Clinton et le clan des Démocrates ont immédiatement riposté. Cette déclaration est pour le moins incendiaire, mais le magnat de l’immobilier assume complètement ses propos.

A chaque jour sa polémique pour Donald Trump

C’est au cours de plusieurs réunions publiques et d’interviews mercredi 10 août, que Donald Trump a répété cette phrase : « j’appelle le président Obama et Hillary Clinton les fondateurs de l’EI ». Un fois de plus, le milliardaire choque et offusque les Américains et pas que, alors qu’il est en chute dans les sondages. C’était pendant un meeting à Fort Lauderdale dans l’état de Floride que Donald Trump a lancé ces accusations. Il tient d’ailleurs Barack Obama responsable du chaos au Moyen-Orient, alors que l’armée américaine y était présente sous le premier mandat de George W. Bush. Nos confrères de l’AFP rapportent que Donald Trump a clamé: « il est le fondateur de l’EI, d’accord? C’est lui le fondateur! Il a créé l’EI », le message est clair. Il a également ajouté « je dirais que la co-fondatrice est cette tordue d’Hillary Clinton. L’EI va leur donner le prix du meilleur joueur ». Le terrorisme, Donald Trump en a fait une affaire personnelle dans les thématiques de la campagne présidentielle.

Le clan d’Hillary Clinton compare Trump à Poutine

Face aux accusations cinglantes de Donald Trump, l’équipe de campagne d’Hillary Clinton a riposté et a pointé du doigt les grosses lacunes en géopolitique et en affaires internationales du candidat Républicain. Jack Sullivan, le conseiller d’Hillary Clinton a commenté la polémique : « les propos de Donald Trump sont remarquables car ils font une nouvelle fois écho aux arguments utilisés par Poutine et nos adversaires pour attaquer les dirigeants américains et les intérêts américains, tout en négligeant de formuler des propositions sérieuses pour lutter contre le terrorisme ». Dans les derniers sondages d’intentions de vote, Hillary Clinton remportait 48% des suffrages, et Donald Trump 40%. Dans un premier temps, Hillary Clinton profite des polémiques contre son adversaire pour pointer du doigt ses faiblesses et son instabilité, et dans un second temps séduire l’électorat ouvrier, et les centristes et les républicains qui sont effarés du comportement du leader du parti Républicain.