fbpx
Actualités
Partager sur

Ecole: les absences de professeurs cumulent 6000 jours sans classe

Ecole: les absences de professeurs cumulent 6000 jours sans classe

Selon un constat de la FCPE, depuis la rentrée, les élèves auraient manqué pas moins de 6 000 jours d’école suite aux absences répétés des professeurs

C’est un constat alarmant révélé par la FCPE, les élèves du primaire et du secondaire n’auraient manqué pas moins de 6 000 jours d’école depuis le début de l’année du fait de l’absence récurrente de professeurs qui ne sont pas remplacés. Interrogé par MCE la responsable de la Fédération des Parents d’Elèves de l’Enseignement Public déplore « un véritable problème de gestion des remplaçants.»

6 000 jours sans école

«On aura jamais l’enseignant qu’il faut ou il faut » explique la Fédération des Parents d’Elèves de l’Enseignement Public à MCE. La FCPE a révélé que les élèves auraient manqué 6000 jours d’école. Des élèves de maternelles, de primaire et du secondaire sont concernés. Ce constat implique 57 départements rapporte le syndicat dans son communiqué. « Depuis la rentrée 2015-2016, ce sont 57 départements qui ont renseigné la base de données et les chiffres parlent d’eux-mêmes. Plus de 6000 jours d’enseignement ont été déclarés perdus, chiffre qui se rapproche de celui de l’an dernier ». Dans l’absence de professeurs qui ne sont pas remplacés, les élèves étaient contraints de rester chez eux. Un constat accablant dans la mesure ou l’école reste obligatoire. Pour la responsable de la PEEP, « c’est un véritable problème de territoire, il y a un vrai problème dans la gestion du remplacement des enseignants, c’est parfois compliqué pour les remplaçants de se rendre dans les établissements. »

Création de nouveaux postes

Les difficultés pour remplacer les professeurs semblent se multiplier dans de nombreuses académies. Un véritable problème que déplore un responsable du Syndicat des Enseignants de Paris à MCE. « Le remplacement se fera seulement dans la rentrée 2016. Il manque la brigade de remplacement, des remplaçants dans les écoles. Les élèves qui n’ont pas classes les jours ou il n’y a pas de remplaçants sont installés au fond de la classe et ne bénéficient pas d’un enseignement correct ce jour-la ». La brigade de Paris devrait néanmoins créer 30 postes. Pour la responsable de la PEEP la première mesure « reste de faire un état des lieux de chaque académie, recenser les choses non enseignées de manière très transparente et très précise pour gérer autrement les difficultés ». Le Syndicat des Enseignants de Paris précise à MCE, « qu’il va tout mettre en œuvre pour que d’autres postes soient crées ».