fbpx
Actualités
Partager sur

Drogue: qu’est-ce que le Flakka, ce nouveau stupéfiant qui rend fou

Drogue: qu'est-ce que le Flakka, ce nouveau stupéfiant qui rend fou

Cette nouvelle drogue qu'est le Flakka inquiète de plus en plus les autorités car elle se popularise. Si les effets sont similaires à la cocaïne ou la MDMA, celle-ci peut causer des effets secondaires dévastateurs.

Cette nouvelle drogue a été découverte après le sombre fait-divers aux Etats-Unis où un étudiant a dévoré le visage d’une personne après l’avoir violemment agressée. Selon l’enquête, l’agresseur aurait pris du Flakka, cette nouvelle drogue qui inquiète de plus en plus les autorités. Selon le shérif du comté de Martin chargé de l’enquête, William Snyder, le comportement du jeune homme a causé une agression « déconcertante et inexplicable ». Il explique que « nous savons que les personnes sous l’emprise de la flakka ont ce type de comportement ». Cette drogue produite en Chine se popularise dans certaines régions du globe et surtout en Floride. Selon Muriel Grégoire, une psychiatre-addictologue à l’hôpital Marmottan interrogée par le Figaro explique que cette drogue est une « substance a base de cathinone est proche des amphétamines. C’est un psycho-stimulant ». Les effets que recherchent les consommateurs sont la stimulation, l’excitation sexuelle et les hallucinations.

Une recherche de stimulation sexuelle

Selon la spécialiste interrogée par le Figaro, cette drogue est « souvent utilisée dans les milieux festifs, gays, pour une consommation en même temps que le sexe. Cette drogue a tendance à libérer les instincts. Elle peut parfois provoquer des états délirants amenant à un passage à l’acte ». Il est même d’ailleurs facile de s’en procurer malgré son illégalité, cette drogue étant vendue comme des sels de bain sur internet. Et à son aspect, difficile de les différencier. Composée de petits cristaux blancs, cette drogue est « généralement sniffée ou avalée. Mais certains se l’injectent ou la fument », précise la psychiatre-addictologue. Bon marché, elle risque de devenir un produit de substitution à la cocaïne, beaucoup plus onéreuse. Selon Muriel Grégoire, « elle n’est pas coupée, moins chère pour des effets entre la cocaïne et la MDMA ».

Une drogue de substitution à la cocaïne et la MDMA

D’ailleurs, cette drogue est d’autant plus inquiétante que sa popularité se fait déjà ressentir même en France. La spécialiste qui officie à l’hôpital Marmottan explique au Figaro qu’elle ne recevait que trois ou quatre personnes par an consommant cette drogue. Mais aujourd’hui, ces visites sont de plus en plus fréquentes. Afin de prévenir des dangers, la psychiatre-addictologue détaille les risques d’une telle drogue: « selon les personnes, on constate des cas d’insomnie, d’anxiété, de paranoïa voire des envies suicidaires. Au niveau physique, des risques cardio-vasculaires existent. Une de nos patientes a fait un début d’infarctus a seulement 27 ans. Les consommateurs peuvent aussi parfois prendre des tics moteurs au niveau des lèvres et des yeux. Mais le plus grave, c’est que son potentiel addictif est de l’ordre de 20 à 25%, comme la cocaïne », conclue la spécialiste