fbpx
Actualités
Partager sur

Il se dispute avec une femme voilée et fini scotché à un arbre

Il se dispute avec une femme voilée et fini scotché à un arbre

Une altercation a eu lieu ce dimanche à en Yvelines : un enfant de 12 ans a été giflé par une femme voilée après l'avoir frôlée en trottinette. Il lui aurait ensuite arraché son voile et son frère aurait fini scotché à un arbre

Tout commençait par une belle journée ensoleillée, durant laquelle un jeune garçon de 12 ans se promenait tranquillement en trottinette. A aucun moment il ne pensait se retrouver empêtré dans une vive altercation avec une femme voilée – qui ne s’attendait pas non plus à ce qu’un jeune garçon lui arrache son voile – après laquelle son frère a été frappé et attaché à un arbre avec du scotch par 15 jeunes.

Il frôle une femme voilée en trottinette

Ce jour-là à Montigny-le-Bretonneux dans les Yvelines, le jeune garçon en trottinette aurait frôlé la femme voilée à toute à l’heure. S’en est alors suivi une altercation à la suite de laquelle la femme a asséné une gifle à l’enfant. Ce dernier se serait défendu en arrachant le voile de sa femme. son grand frère âgé de 16 ans est intervenu et la dispute a repris de plus belle. Voyant l’accrochage se dérouler sous leurs yeux, une quinzaine de jeunes assis dans un snack kebab ont décidé de s’en mêler et s’en sont pris au grand frère de 16 ans, tandis que le plus jeune est parvenu à s’enfuir.

Ils l’attachent à un arbre et déposent un oiseau mort à ses pieds

Ils l’ont emmené dans un parc et l’ont attaché à un arbre avec du ruban adhésif. Après lui avoir demandé des explication sur ce qui venait de se passé et l’avoir frappé au visage, ils ont déposé devant lui un oiseau mort en le menaçant de lui appliquer le même traitement. La mère de l’enfant – qui est rentré chez lui avec l’arcade sourcilière ouverte – est elle aussi sortie quelques minutes plus tard mais a essuyé un flot d’invectives de la part des jeunes et est rapidement retournée chez elle.

A l’arrivée de la police la tension s’était calmée, mais chacun des parties de l’affaire demande des explications. Il semblerait qu’il s’agirait simplement d’une incompréhension mutuelle qui aurait fâcheusement dérapé.

Source : Le Parisien