fbpx
Actualités
Partager sur

Démarchage téléphonique: un service sera mis en marche dès le 1er juin pour lutter contre ce problème

Démarchage téléphonique: un service sera mis en marche dès le 1er juin pour lutter contre ce problème

Le démarchage téléphonique pourri la vie de millions de Français. Cette pratique devenue illégale va enfin pouvoir être contrée grâce au premier service anti-démarchage téléphonique.

Il va enfin arriver et soulager des milliers d’utilisateurs de téléphones, voire même des millions. Le service anti-démarchage téléphonique va faire son apparition dès le 1er juin prochain et promet déjà de grand résultats pour lutter contre les appels intempestifs que subissent les Français depuis quelques années. Interrogé sur RTL, Martine Pinville a évoqué l’avancée du projet et sa possibilité d’action, de quoi rendre confiant certains utilisateurs: « bien évidemment, je garantis que cela va marcher mais s’il y avait dans certains cas, un démarchage quand même abusif, il faudra à ce moment-là, relever le numéro de téléphone et si vous pouvez, le nom de la société qui a appelé, nous le signaler sur ou bien le signaler à la Direction Générale de la Concurrence et de la Consommation et ensuite, nous, on fera les poursuites nécessaires ».

Il faudra s’inscrire sur internet pour en bénéficier

Afin de mieux lutter contre le démarchage au téléphone, les utilisateurs devront entrer leur numéro de téléphone fixe ou mobile sur le site bloctel.gouv.fr. La promesse est qu’en moins d’un mois, plus aucun appel intempestif de démarchage téléphonique ne les perturbera. Malgré tout, si les appels seront filtrés efficacement, ce ne sera pas le cas des SMS qui ne sont pas concernés par le dispositif mis en place par le gouvernement. Au total, le numéro de téléphone concerné ne pourra être appelé pendant une période de 3 ans et les consommateurs seront avertis du retrait de leur numéro. Il sera néanmoins possible de se réinscrire à l’infini.

Le démarchage téléphonique interdit par la loi

Ce projet de lutte contre les appels intempestifs de démarchage téléphonique avait été voté dans le cadre de la loi consommation du 17 mars 2014. Dans un premier temps, l’apparition de ce service avait été programmée à l’automne 2015 avant que le gouvernement ne recule la date de lancement au 1er juin pour améliorer l’efficacité du service. Selon le texte prévu dans la loi, les entreprises qui pratiquent le démarchage téléphonique peuvent risquer jusqu’à 75 000 euros d’amende et Martine Pinville a affirmé que des exemples seraient fait dès le mois de juillet prochain.