fbpx
Actualités
Partager sur

Daech: les Etats-Unis frappent l’EI à Syrte (Libye) pour la première fois !

Daech les Etats-Unis frappent l’EI à Syrte (Libye) pour la première fois !

Les Etats-Unis ont conduit des frappes aériennes précises contre l’état-Islamique. Ils ont attaqué Syrte (en Libye), le bastion de Daech, une première !

C’est une première pour les Etats-Unis, pour inaugurer le mois d’août 2016, le géant américain a mené des frappes aériennes contre Daech dans son bastion de Syrte en Libye, situé à 450km de Tripoli.

Les Etats-Unis ont infligé de lourdes pertes à Daech

Dans une déclaration à la télévision, Fayez al-Sarraj, le chef du gouvernement d’union nationale (GNA) a annoncé que « les premières frappes américaines contre des cibles précises de Daech ont eu lieu aujourd’hui, infligeant de lourdes pertes aux djihadistes à Syrte ». Le chef du gouvernement d’union nationale (GNA) a également ajouté que ces frappes aériennes ont été effectuées « dans un cadre limité dans le temps » et elles « ne dépasseront pas Syrte et sa banlieue » propos recueillis par nos confrères de l’AFP.

Washington s’estime satisfait de l’opération. En effet, dans un communiqué, Peter Cook, le porte-parole du Pentagone a annoncé que parmi les frappes de lundi 1er août contre Daech, l’une d’entre elles a détruit un char des islamistes. Une autre a été lancée contre deux véhicules de jihadistes.

Les Etats-Unis sont bien connus pour mener des opérations militaires plus ou moins offensives un peu partout dans le monde, notamment au Proche et Moyen-Orient. Les Etats-Unis ne sont pas de nouveaux arrivants dans le conflit contre Daech. Ces derniers mois, l’armée américaine a mené plusieurs frappes aériennes, mais c’est la première fois que le Pentagone décide de mener des opérations aériennes offensives à Syrte en Libye. Syrte est le troisième bastion important de Daech, après celui de la Syrie et de l’Irak.

Les Etats-Unis sont intervenus contre Daech sur demande du gouvernement libyen

Les Etats-Unis ont mené les frappes aériennes sur demande du gouvernement d’union nationale libyen. Effectivement, le Pentagone a annoncé que leur intervention en Libye était la résultante d’une demande qui émanait du gouvernement d’union nationale libyen.

Le Pentagone a également précisé qu’aucun soldat de l’armée américaine « ne participera aux opérations terrestres du GNA », et que l’aide militaire que les Etats-Unis apporte au gouvernement libyen « se limitera aux frappes et au partage de renseignements » selon l’AFP.

Depuis la chute du régime de Kadhafi en 2011, avec le printemps de jasmin, la Libye est livrée aux milices armées et minée par des luttes de pouvoir, dont Daech a profité pour s’installer durablement depuis cinq années. Selon un rapport de l’ONU, il y aurait entre 2000 et 5000 islamistes « adoubés » par Daech dans les villes de la Libye.