fbpx
Actualités
Partager sur

Croix-Rouge: la polémique enfle autour des actions de la branche américaine de l’association

Croix-Rouge: la polémique enfle autour des actions de la branche américaine de l’association
Partager sur Facebook

La Croix-Rouge américaine a été attaqué par des médias aux Etats-Unis. En effet, alors que l'ONG aurait reçu 500 millions de dollars de dons, seul six maisons auraient été construites.

C’est une enquête qui a été publiée sur le site d’investigation ProPublica et celui de la NPR (radio publique américaine). Cette enquête critique ouvertement les actions de la Croix-Rouge américaine en Haïti, censée subvenir aux besoins en soins de la population après le terrible tremblement de terre qui a ébranlé le pays quelques années auparavant (2010). L’enquête se demande ce que l’institution a fait de 500 millions de dollars de dons reçus, car selon les journalistes, seulement six maisons ont été construites avec cette somme… Le problème, c’est que les résultats officiels montrent que 33 millions ont été dépensés sur place par la Croix-Rouge. Celle-ci se défend en expliquant qu’elle a du venir en aide à 4,5 millions de personnes sur place et a entrepris des opérations de relogement pour 142 000 individus.

La Croix-Rouge n’avance pas dans ses projets

Pour réaliser son enquête, ProPublica s’est rendu sur les lieux du tremblement de terre et a pu visiter un chantier de la Croix-Rouge présenté comme le plus important de l’ONG. Le but final de ce chantier est la construction de centaines de logements destinés à reloger les victimes du tremblement de terre de 2010 qui a secoué la région. Mais selon l’enquête, aucun édifice n’est sorti de terre depuis 2011… Pire, « de nombreux résidents vivent dans des cabanes de tôles rouillées, sans accès à l’eau potable, à l’électricité ou à des installations sanitaires de base », selon les journalistes. Un avancement des travaux qui prend un certain temps, ce qui exaspère même la population locale selon la radio NPR qui explique que dans le nord du pays, « la population locale était furieuse car elle n’avait rien vu se produire », alors que le projet entrepris s’élevait à 13 millions de dollars.

Le salaire des expatriés en cause ?

Selon les deux médias américains, la principale cause de ce problème, ce sont les expatriés qui sont payés d’une manière trop importante et que les dons ont servi à combler un déficit salarial de 100 millions de dollars. Ce à quoi la Croix-Rouge s’est défendue en expliquant que « l’argent a permis de construire et faire fonctionner huit hôpitaux et cliniques, juguler l’épidémie de choléra, apporter de l’eau propre et des installations sanitaires à la population et sortir 10.000 personnes des tentes de fortunes pour des habitations sûres », selon les retranscriptions du Figaro.