Actualités
Partager sur

Elle crie le nom de son ex pendant l’acte sexuel, il lui enfonce son bras dans le vagin et lui arrache les intestins

Elle crie le nom de son ex pendant l’acte sexuel, il lui enfonce son bras dans le vagin et lui arrache les intestins
Partager
Partager sur Facebook

C'est un drame des plus effroyables qui a eu lieu en Floride, aux Etats-Unis. Lors de l'acte sexuel, une femme a crié le nom de son ex mari, son compagnon lui a alors enfoncé son bras dans le vagin avant de lui arracher ses intestins

Si l’acte sexuel sait adoucir certaines disputes dans un couple, il peut aussi créer de nombreux conflits. Dans la nuit de samedi à dimanche 20 septembre, Fidel Lopez et sa petite-amie Maria Nemeth sont rentrés d’une soirée très alcoolisée, chez eux, à Sunrise dans le sud de la Floride, aux Etats-Unis. Éméchée et en plein ébat sexuel, la jeune femme a alors crié le nom de son ex mari à deux reprises. Fidel Lopez (24 ans) est très vite sorti de ses gonds, s’en est pris aux meubles de l’appartement, avant de se jeter sur Maria Nemeth. Visiblement très énervé, il a enfoncé son bras dans le vagin, avant de lui arracher ses intestins et de la tuer.

Il lui enfonce ses deux poings puis son bras dans le vagin et lui arrache les intestins

Après que sa petite-amie Maria Nemeth a crié à deux reprises le nom de son ex mari, Fidel Lopez a alors littéralement perdu son sang froid. Il a alors commencé par tout casser dans leur appartement, avant de se munir d’une bouteille de bière et d’un fer à lisser les cheveux pour les lui enfoncer dans le vagin. Pire encore, il a utilisé ses deux poings, pour y entrer son bras jusqu’au coude (un acte appelé aussi vulgairement « fist-fucking ») avant de lui arracher les intestins. Alors que sa petite-amie gisait dans son sang, Fidel Lopez s’est tout naturellement lavé les mains avant de sortir pour fumer une cigarette.

Quelques minutes plus tard, vers 3h30 du matin, l’homme âgé de 24 ans a alors appelé les secours en leur expliquant que sa petite-amie était en train de mourir. Les autorités ont alors trouvé Fidel Lopez en train de pleurer sur le corps de Maria Nemeth, nue et agonisant. Le décès de cette dernière a été prononcé quelques minutes plus tard.

Le jeune homme a très vite été entendu par la police, a tenté de mentir aux autorités en leur expliquant qu’ils avaient eu un rapport sexuel sauvage et qu’elle ne sentait pas bien, avant d’avouer la vérité. Fidel Lopez a été inculpé d’assassinat au premier degré et risque la prison à perpétuité.

Source : Quoidenews.fr