fbpx
Actualités
Partager sur

Chômage : l’Insee prévoit une légère baisse pour 2016

Chômage : l’Insee prévoit une légère baisse pour 2016

Dans son dernier rapport de jeudi 16 juin, l’Insee prévoit une baisse de 0,4 point du taux de chômage pour 2016 en vue d’une légère reprise de la croissance.

D’après l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE), la courbe du chômage devrait belle et bien s’inverser cette année comme l’avait annoncé le président de la République François Hollande. Même si la baisse du taux ne serait que très légère (moins d’un demi point de pourcentage), il pourrait s’agir un avant goût d’une éventuelle reprise économique. En effet, depuis quelque temps, le chômage semble diminuer. Si pour le moment, les chiffres ne sont fournis que par Pôle Emploi, les derniers chiffres de l’Insee concerne le chômage dans sa globalité et pas seulement sur le nombre d’inscrit à Pôle Emploi.

Première baisse du chômage depuis 2007

Si la courbe s’inverse vraiment, le chômage aura une plus grande marge face au seuil des 10%. En effet, le chômage s’établirait à 9,5% de la population active en métropole. C’est la première baisse depuis la crise des Subprimes de 2007. Depuis cette date le taux de chômage ne fait qu’augmenter ou stagner. La régression du chômage s’explique en bonne partie par la remontée de la croissance (+1,6% prévu pour cette année), mais aussi avec les créations de 139.000 postes dans le secteur tertiaire. Par ailleurs, 500.000 formations ont été mises en place pour les demandeurs d’emploi (les personnes assistant aux formations ne sont néanmoins plus considérés comme chômeurs).

Les baisses de charges vont porter leurs fruits

Cependant, une sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne pourrait potentiellement avoir des répercussions négatives sur la croissance et le chômage. Cette année, l’emploi privé bénéficierait d’une « accélération de l’activité » ainsi que des « mesures successives pour enrichir la croissance en matière d’emplois ». Selon l’Insee, le CICE (Crédit d’impôt compétitivité emploi) et le Pacte de responsabilité devraient aboutir à un surplus d’emplois à hauteur de 55.000. En ce qui concerne la nouvelle aide à l’embauche pour les PME, ce sont 40.000 postes qui seront créés dans le second semestre. Ce dispositif couterait « 2,5 milliards d’euros répartis entre 2016 et 2018 ».