fbpx
Actualités
Partager sur

Chômage, espace et Saint-Denis… ce qu’il ne fallait pas rater ce matin

Chômage, espace et Saint-Denis... ce qu’il ne fallait pas rater ce matin
Partager sur Facebook

Ce qu’il ne fallait pas rater ce matin: le chômage repart à la hausse en France, un Français dans l'espace et les victimes de l'assaut de Saint-Denis toujours pas relogées.

Comme chaque matin, MCE vous propose un condensé de l’actualité. Ce qu’il ne fallait pas rater ce matin: le chômage repart à la hausse en France, un Français dans l’espace et les victimes de l’assaut de Saint-Denis toujours pas relogées.

Le chômage repart à la hausse en France

Le chômage repart à la hausse en France avec une augmentation de 0,1% pour le mois d’octobre. Il atteint un taux 0,1% supplémentaire au troisième trimestre et touche donc 9,7% de la population active. C’est l’Insee qui dévoile ces chiffres ce jeudi 17 novembre. Dans le détail, le chômage touche 9,3% de la population active en métropole. L’outre-mer est lui affecté par 9,7%.

Une mauvaise nouvelle pour François Hollande qui a indexé sa participation en fonction de la courbe du chômage. Autre mauvaise nouvelle, les jeunes sont les principales victimes de la hausse. En effet, l’augmentation est de 1,2% chez les moins de 25 ans. Malgré tout, en comparaison de l’année dernière, le chômage est en baisse de 0,4% sur la totalité de l’année.

Un dixième Français dans l’espace

Il mènera 62 expériences pour l’Agence spatiale européenne et le Centre national d’études spatiales. Thomas Pesquet est officiellement le 10ème Français à se rendre dans l’espace. Il partira pour la station spatiale internationale dans la fusée Soyouz pour une mission de six mois au dessus de la planète. Le lancement de la fusée est prévu pour ce soir à Baïkonour, au Kazakhstan.

Pour le moment, le dernier français à s’être rendu dans l’espace est Philippe Perrin. Le dernier voyage date de 2002. Il y avait passé 13 jours au sein de la navette américaine Endeavour. Mais le dernier voyage d’un français remonte à 2008. Il s’agissait de Léopold Eyharts. Mais celui-ci est considéré comme le huitième français. En effet, en 1998, il avait voyagé jusqu’à la station MIR.

Les victimes de l’assaut de Saint-Denis toujours pas relogées

Il y a près d’un an, était lancé l’assaut de Saint-Denis. Dans un immeuble étaient retranchés Addelhamid Abaaoud et Chakib Akrouh, deux terroristes des attentats du 13-Novembre. Un assaut mené par le RAID durant lequel 5 000 munitions avait été utilisées. Une fusillade qui avait rendu la totalité de l’immeuble inhabitable. Du coup, près de 80 personnes s’étaient retrouvées à la rue. Mais mercredi 16 novembre 2016, une vingtaine d’habitants se sont regroupées dans un collectif. Celui-ci se nomme « collectif du 18-Novembre Saint-Denis ».

Pourquoi ? Car depuis un an, les modalités de leur relogement stagne. En effet, ils sont encore une trentaine de personnes à être logées à l’hôtel au frais de l’Etat. Cinquante autres ont retrouvé un logement social selon la mairie. Principalement des familles, mais dont certaines étaient propriétaires et se retrouvent aujourd’hui à payer un loyer. Une situation compliquée qui exaspère les riverains.