fbpx
Actualités
Partager sur

Chômage: les allocations pourraient baisser

Chômage: les allocations pourraient baisser

La ministre du Travail a annoncé dimanche 31 janvier 2016, sur le plateau de BFMTV qu'une dégressivité des allocations pour le chômage serait envisageable

Myriam El Khomri, la ministre du Travail a indiqué sur le plateau de BFMTV que concernant le chômage, une dégressivité des aides serait possible, si les partenaires sociaux n’arrivaient pas à se mettre d’accord mi-février. Cette mesure viserait à favoriser un retour à l’emploi.

Vers une dégressivité des allocation chômages

Alors que les partenaires sociaux doivent se réunir courant février pour décider des nouvelles règles de l’assurance chômage, la ministre du travail est favorable pour une baisse des allocations versées aux chômeurs. « Si les partenaires sociaux n’arrivent pas à se mettre d’accord sur la nouvelle convention de l’assurance chômage, le gouvernement prendra ses responsabilités et évoquera toutes les pistes, nous prendrons un décret ». Ce n’est pas la première fois que cette décision est envisagée. En France, les indemnités du chômage restent les mêmes pendant deux ans pour les moins de 50 ans et de trois ans pour les plus de 50 ans. « Toutes les pistes devaient être étudiées pour négocier les nouvelles règles de l’assurance chômage, y compris la dégressivité des allocations a indiqué la ministre du Travail sur le plateau » de BFMTV.

Pour un retour à l’emploi

Cette future décision si elle venait à voir le jour aurait pour but de favoriser un retour optimal à l’emploi pour les chômeurs. « La dégressivité avait été mise en oeuvre de 1992 à 2001, elle n’a pas montré, d’après les études, que ça avait joué un rôle sur les personnes les plus en difficulté. Il faut regarder les choses de façon non passionnée et il faut mettre en oeuvre cette nouvelle convention pour favoriser le retour à l’emploi, informe la ministre du Travail » à BFM. La dette de l’assurance chômage pourrait atteindre 29,4 milliards d’euros fin 2016. En somme cette mesure viserait aussi à réduire considérablement la dette.