fbpx
Actualités
Partager sur

Charente : une femme veut tuer des chiots, un jeune homme de 11 ans les sauve

Charente : une femme veut tuer des chiots, un jeune homme de 11 ans les sauve
Partager sur Facebook

Alors qu'une femme tentait de tuer ses chiots en les noyant, un petit garçon de 11 ans n'a pas hesité à plonger pour les sauver

Alors qu’une mère de famille tentait de tuer ses chiens en les noyant un par un, un petit garçon, Enzo, ainsi que son grand-père ont eu une réaction héroïque. Ces derniers n’ont pas hésité à se jeter du pont en même temps que les animaux pour pouvoir les sauver. Deux d’entre eux ont miraculeusement été sauvés de la noyade.

Deux chiots sur cinq sauvés

En pleine partie de pêche à proximité du quartier de Frégeneuil, en Charente, un petit garçon de 11 ans ainsi que son grand-père aperçoivent au loin une femme d’une trentaine d’année jeter d’un pont cinq chiots. Immédiatement, l’enfant, Enzo, décide de se jeter dans le fleuve pour sauver les animaux, tandis que le grand-père appelle la police municipale.Enzo parvient à sauver deux chiots de la noyade en les repêchant lui-même dans le fond de l’eau.« D’un coup, je l’ai vu ressortir tremblant et trempé avec un chien sous chaque bras, » raconte son grand-père.

Membre d’honneur du refuge de l’angoumois

Lorsque la police débarque sur les lieux, la jeune femme ne tarde pas à se confesser et avoue avoir encore deux chiots chez elle, et vouloir se débarrasser d’eux de la même manière. Cette dernière aurait expliqué avoir été influencée par son compagnon, le couple n’ayant pas les moyen de s’occuper de la porter de 7 chiots née le 20 Mars dernier. Selon la Charente Libre, la femme a été placée sous tutelle. Mais son compagnon, qui selon ses dires était à l’initiative de cette tentative de noyade, a nié les faits en bloc et a déclaré aux forces de l’ordre être même prêt à porter plainte contre sa compagne. Tous les chiots rescapés de la jeune femme ont finalement été conduit à la SPA, ou le jeune héros, Enzo, a été fait membre d’honneur du refuge de l’angoumois, rapporte Sud Ouest.