fbpx
Actualités
Partager sur

Canal Saint-Martin: le chômage et les découvertes incroyables du canal parisien (reportage)

Canal Saint-Martin: le chômage et les découvertes incroyables du canal parisien (reportage)

Le Canal Saint-Martin est totalement vidé pour être nettoyer. La raison invoquée par la Mairie de Paris est avant tout de pouvoir jouir sans crainte de ce lieu magique de la capitale.


Canal Saint-Martin : la découverte des trésors… par MCETV

Inauguré en 1825 afin d’approvisionner l’est de Paris en eau, le Canal-Saint Martin est devenu un des lieux de rencontres privilégiés des Parisiens. Aimant flâner sur les bords de l’eau, se promener dans les boutiques qui longent sa berge ou encore s’asseoir sur les bancs publics, les habitants sont devenus amoureux de ce lieux intime qui fait le charme de la capitale. Si le Canal Saint-Martin a été mis en avant dans des films tels que celui d’Amélie Poulain, aujourd’hui, la ville de Paris souhaite redorer le blason de ce cours d’eau qui traverse Paris du Nord au Sud. Et pour cela, il faut… le vider. C’est à dire mettre à sec les 100 000 m3, vider le canal de ces 4,5 tonnes de poissons et le nettoyer au complet. Des travaux qui se dérouleront du 4 janvier au 4 avril prochain pour la somme de 9,5 millions d’euros. Mais ce qui attire les curieux sur les bords du Canal Saint-Martin durant son chômage, c’est aussi et surtout les différentes découvertes qui y sont faites.

Une chasse au trésor au fond du Canal Saint-Martin

Les objets trouvés au fond du Canal Saint-Martin révèlent à la fois une activité du canal et le quotidien de ses habitants. Si les 182 vélos (78 Vélib et 104 vélos) ne sont pas réellement des surprises, le plus grand étonnement des parisien a été de retrouver quinze ordinateurs portables, une baignoire, un WC complet, un coffret à bijoux, un fût de bière pression… vide, tout comme les dix-sept coffres forts eux aussi laissés au fond des eaux du Canal Saint-Martin. Mais la pollution principale n’est pas celle causée par les différents tas de détritus rassemblés par les ouvriers qui se pressent pour ramasser les différents objets.

La vase, l’enfer du Canal Saint-Martin

Car le principal danger et la raison d’un nettoyage complet tous les quinze ans, c’est la vase. Cette vase stagnante qui s’accumule jusqu’à près d’un mètre et en fait un véritable fléau. Au total, les tracteurs et engins de nettoyage vont récupérer 9 000 tonnes de vases. Parmi ces tonnes, 4 000 sont fortement polluées et nécessitent un traitement spécial. Séparés du reste de la vase, ces stocks de boue sont ensuite transportés au port de Gennevilliers afin d’être décontaminées. La partie restante qui ne peut, quant à elle, pas être nettoyée, est envoyer au Havre où une entreprise spécialisée la réduit au minimum et la conserve en toute sécurité après avoir sécurisé les zones polluantes.