fbpx
Actualités
Partager sur

Attentats de Bruxelles: 5 personnes arrêtées en Angleterre grâce au téléphone de Mohamed Abrini

Attentats de Bruxelles: 5 personnes arrêtées en Angleterre grâce au téléphone de Mohamed Abrini
Partager sur Facebook

Des enquêteurs américains ont décodé des messages d'un téléphone de Mohamed Abrini. Cela aurait débouché sur quatre arrestations.

Le quotidien anglais The Sun soutient que des enquêteurs américains auraient décodés des messages d’un téléphone portable de Mohamed Abrini. Les messages une fois décryptés auraient mené à l’arrestation de 5 terroristes présumés en Angleterre. L’homme a été arrêté il y a quelques semaines à Bruxelles. Déjà sous le coup d’un mandat d’arrêt européen pour son implication dans les attentats de Paris, il avait avoué très tôt faire parti du commando des attentats de Bruxelles. Il est le troisième homme des explosions de l’aéroport de la capitale belge, « l’homme au chapeau ». Il s’était enfui sans activer sa ceinture d’explosif.

Mohamed Abrini a effectué des voyages au Royaume-Uni

L’arrestation de Mohamed Abrini a entraîné la saisie de téléphones. Ils ont permis de cibler des personnes en lien avec « l’homme au chapeau ». Le décodage d’un de ses téléphones aurait fourni des renseignements significatifs. Il a notamment permis de confirmer que Mohamed Abrini a effectué des voyages au Royaume-Uni l’année passée. Il avait été repéré mi-juillet dans la ville de Birmingham. Des photos de plusieurs lieux de la ville ont été retrouvées dans son téléphone, notamment le stade de football Villa Park, le centre commercial Bull Ring ou la gare de New Street. Mais la principale information est le fait que la récolte de ces renseignements a engendré l’interpellation de cinq personnes dans la ville anglaise.

Une enquête menée, en partie, avec les autorités belges et françaises

L’arrestation des cinq personnes à Birmingham, quatre hommes et une femme, s’était faite dans le cadre « d’une vaste enquête menée par l’unité de contre-terrorisme de la police des West Midlands, en collaboration avec l’ensemble du réseau contre-terroriste, le MI5, les partenaires internationaux, dont les autorités belges et françaises, pour faire face à toute menace liée au Royaume-Uni à la suite des attentats en Europe », a affirmé, vendredi 15 avril, Marcus Beale, chef adjoint de la police des West Midlands.