fbpx
Actualités
Partager sur

Attentats du 26 juin 2015: ce qu’il faut savoir

Attentats-du-26-juin-2015-ce-qu'il-faut-savoir

MCE revient sur les dramatiques événements de ce vendredi 26 juin 2015, et vous donne tout ce qu'il vous faut savoir sur les attentats en Isère et en Tunisie.

MCE revient sur les dramatiques événements de ce vendredi 26 juin 2015, et vous donne tout ce qu’il vous faut savoir sur les attentats en Isère et en Tunisie.

ALERTE ATTENTAT: Une explosion, un mort et plusieurs blessés

Ce matin une explosion dans une usine de gaz industriels en Isère a fait plusieurs blessés. A cette heure-ci et, d’après nos informations, la déflagration a été causée par deux individus qui ont forcé l’entrée en voiture dans l’usine d’Air Products de Saint-Quentin-Fallavier.
L’explosion a fait plusieurs blessés parmi les employés. L’un des deux suspects a été interpellé par les agents de la gendarmerie nationale. Sur place, ils ont retrouve des drapeaux en arabe qui n’a toutefois pas encore été expertisé, à t-on appris d’une source proche du dossier. Par ailleurs, un corps décapité a été retrouvé à proximité de l’usine.
D’après Le Dauphiné libéré, au moins l’un des deux assaillants revendique son appartenance à l’Etat Islamique Daesh.
Le ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve est, à l’heure où sont écrites ses lignes, en train de se rendre « immédiatement» sur place. D’après Le Dauphiné libéré, le parquet antiterroriste a été saisi.

Le responsable de l’attentat se revendiquent de Daesh.

Bilant provisoire: un mort, plusieurs blessés.
Une voiture a foncé dans l’usine de Air Products en faisant un rodéo, dans le but de percuter des bouteilles de gaz. L’explosion n’a pas détruit le véhicule, mais plusieurs blessés sont à déplorer. Un homme d’une trentaine d’années a été interpellé par la gendarmerie nationale. SDAT et la DGSI ont saisi l’affaire et confirment que les assaillants se revendiquent de l’État Islamique (Daesh). Des drapeaux islamistes ont été vus en leur possession. Enfin, la tête de la victime décapité est recouverte d’inscriptions en arabe. La personne décapité n’est pas un employé de l’usine a t-on appris.

Suivez sur cet article les événements à la minute de l’attentat en Isère à Saint-Quentin Fallavier.

Cet article est constamment mis-à-jour, nous vous conseillons de régulièrement recharger la page.

L’information en direct

17 H 36: interpellation du deuxième suspect à Saint-Quentin-Fallavier.

Attentat Saint-Quentin-Fallavier par ledauphinelibere

17 H 32: Le ministère de l’Énergie a demande aux exploitants de sites industriels sensibles, classés Seveso, de renforcer leur vigilance, après l’attentat survenu en Isère. « Ségolène Royal, ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, a mobilisé dès (vendredi) matin ses services pour mettre en état de vigilance maximale les exploitants des sites Seveso », explique un communiqué mis en ligne sur le site du ministère. « Les directions régionales (du ministère, NDLR) ont pris contact avec les sites Seveso » en leur donnant pour consigne « de renforcer la présence humaine sur les sites de stockage, de restreindre les entrées, de faire des rondes de sécurité, et d’être plus attentifs aux mouvements sur les sites, tels que les livraisons, les travaux… », a détaillé auprès de l’AFP un porte-parole du ministère.

16 H 43: « Des forces sont aujourd’hui déployées comme jamais depuis des décennies dans notre pays » (déclaration de François Hollande).

16 H 42: « Il n’y a pas de lien à établir si ce n’est que le terrorisme est notre adversaire, qu’il frappe partout, au Koweit aussi » (déclaration de François Hollande).

16 H 41 : « Tirer les conclusions, c’est continuer à agir pour lutter contre le terrorisme, ici en France, et partout dans le monde » (déclaration de François Hollande).

16 H 40 : « Le plan vigipirate placé en alerte maximum en Rhône-Alpes pendant 3 jours » (déclaration de François Hollande).

16 H 39 : « La victime lâchement assassinée avait 50 ans, il y a eu 2 blessés légers » (déclaration de François Hollande).

16 H 28:

16 H 21: le Conseil français du culte musulman (CFCM) a condamné vendredi l’attentat, présenté comme « islamiste » par les autorités, « appelant l’ensemble de la communauté nationale à la vigilance, à l’unité et à la solidarité », dans un communiqué.

« Le CFCM condamne avec la plus grande vigueur l’attentat terroriste qui a visé l’usine Air Products de Saint-Quentin-Flavier en Isère », a écrit le président de l’institution représentative de l’islam de France, Dalil Boubakeur. « Le CFCM tient à exprimer sa plus profonde indignation devant ces actes inqualifiables qui ne peuvent se réclamer d’une quelconque religion ou d’une quelconque cause », a-t-il ajouté, avant d’appeler « l’ensemble de la communauté nationale à la vigilance, à l’unité et à la solidarité ».

Le président de l’Observatoire national contre l’islamophobie, Abdallah Zekri, de son côté « condamne avec force ce terrorisme barbare et aveugle qui se proclame d’un projet religieux mais qui est en totale contradiction avec les valeurs de l’islam et encore plus particulièrement en ce mois de ramadan, mois de piété, de fraternité et de partage ».

« Une décapitation en Isère ! Le sommet de l’abject et de l’abomination a été atteint », a jugé M. Zekri, qui fait aussi partie du CFCM. « Il est temps que les grandes puissances réagissent de manière efficace et se désolidarisent des pays qui financent en sous-main ce terrorisme », a-t-il demandé, dans un communiqué distinct.

16 H 05: le Dauphiné rapporte que selon une source fiable, Yassin Salhi était employé dans la société dont le gérant a été tué. C’est à bord d’un véhicule de cette entreprise qu’il serait arrivé. Selon les premiers éléments, « l’homme, après avoir pénétré dans l’enceinte d’Air Products, aurait accroché la tête de la victime à un grillage avant de projeter son véhicule dans un entrepôt contenant des réserves de gaz, ce qui a provoqué l’explosion ».

15 H 33: L’épouse de Yassin Salhi a été interpellée près de Lyon.

15 H 18: « Comme chacun, j’éprouve un profond sentiment d’écœurement devant cet acte barbare, commis ce matin en Isère, a réagi le maire de Grenoble Eric Piolle. Mes premières pensées vont aux victimes et à leurs proches. Par le rassemblement autour des biens communs, nous ferons vivre la démocratie. Par la vigilance de tous, nous refuserons de céder à la violence, et de la banaliser
»

15 H 17: un rassemblement est annoncé aujourd’hui à 18 heures devant le Monument de la paix à Bourgoin-Jallieu pour se recueillir en hommage aux victimes de l’attentat perpétré ce matin.

15 H 16: Patrick Margier, le maire de La Verpillière, a rencontré tout à l’heure les employés de Air Products. Il décrit les salariés comme « extrêmement choqués ». « La folie humaine fait que tout peut se passer n’ importe où », conclue-t-il.

15 H 15: le député du Rhône Georges Fenech est sur place. Il s’estime lui-même « malheureusement à moitié surpris ».« Tous les services disaient que la France est au début d’un long et douloureux chemin », ajoute t-il en rappelant que Khaled Kelkal, impliqué dans les attentats terroristes de 1995, originaire de la région lyonnaise.

15 H 14:


14 H 51: La BRI est intervenue au domicile du suspect, à Saint-Priest. Il y vit depuis six mois avec sa femme et ses trois enfants.

14 h 50: François Hollande est arrivé tout à l’heure vers 14h30 à l’Élysée, où il présidera un Conseil restreint à 15h30 après l’attentat.

14 H 44: Europe 1 est parvenu à joindre la compagne de l’homme interpellé.

Attentat en Isère : la femme du suspect réagit par Europe1fr

14 H 38: des policiers du RAID en faction devant un immeuble vers 14H30, à Saint-Priest, dans la banlieue lyonnaise (où le suspect interpellé Yassine Salhi été supposé être domicilié).

14 H 15: selon une source proche de l’enquête, un autre suspect a été interpellé.

14 H 13: la victime décapitée a été identifiée comme gérant d’une société de transport habitant à Chassieu dans le Rhône qui était sur le site de l’entreprise attaquée. Il venait pour une livraison…

14 H 08: la compagnie Air Products s’est tout récemment vue accorder, par Saudi Aramco (une compagnie pétrolière et chimique saoudienne) la construction et la gestion du plus gros complexe de gaz au monde pour une durée de 20 ans à Jazan en Arabie Saoudite.

13 H 55: le second suspect a été interpellée à son domicile, dans un petit quartier pavillonnaire. Les perquisitions sont en cours.

13 H 54: Valls écourte son voyage en Amérique du Sud et rentre à Paris.

13 H 50: Selon le préfet de l’Isère, Jean-Paul Bonnetain, « le véhicule n’a pas pu pénétrer par surprise sur le site, il y a été autorisé pour l’exercice de sa mission ». Ce qui renforce la thèse de l’utilisation d’un véhicule appartenant à un sous-traitant de l’entreprise ou à un fournisseur.

13 H 47: « l’Allemagne et la France sont unies contre la haine aveugle du terrorisme », selon Berlin.

13 H 42: le président des parti des Républicains, Nicolas Sarkozy, a réclamé vendredi « solennellement » au gouvernement « de faire toute la lumière » sur les circonstances de l’attentat en Isère et que le niveau de vigilance soit « rehaussé ».

« Nous demandons donc solennellement au gouvernement de faire toute la lumière sur les circonstances exactes de cette attaque et de tirer impérativement toutes les leçons de ce nouvel attentat, en rehaussant notre niveau de vigilance », a demandé l’ancien chef de l’Etat dans un communiqué. »

« Depuis plusieurs semaines, nous appelons le gouvernement à prendre toutes les mesures indispensables pour assurer la protection de nos compatriotes, dans la continuité des propositions que nous avions formulées », écrit M. Sarkozy.

« Par son message, sa mise en scène macabre et sanglante, le ou les auteurs de cet attentat ont déclaré la guerre non seulement à la République et à la démocratie mais à la civilisation », écrit encore l’ex-chef de l’Etat.

« Nous avons le devoir de nous défendre avec la plus grande détermination. C’est le combat de tous les Républicains », a-t-il ajouté. « Jamais la République ne cédera face à la barbarie terroriste. Nos pensées vont d’abord aux familles, aux proches de la victime et aux blessés », a-t-il aussi dit.

13 H 32: la seconde personne a été interpellée à son domicile de Saint-Quentin-Fallavier.

13 H 27: d’après le Dauphiné Libéré, une seconde personne a été interpellée. Il s’agit du conducteur aperçu ce matin en train de faire les allers retours devant la société à bord d’une Ford Fusion peu avant l’attentat.

13 H 25:« La victime est en cours d’identification », « l’enquête est en cours » annonce Bernard Cazeneuve. « Les drapeaux vont être analysés, les inscriptions n’ont pas encore été traduites » ajoute-il Cazeneuve.

13 H 20: Yacine Salhi faisait l’objet d’une fiche S éditée en 2006 non renouvelée auprès des services secrets mais « n’était pas fiché comme ayant voyagé en Syrie ou en Iraq ». Il « résiderait à Saint-Priest et n’a pas de casier judiciaire » selon le ministre de l’Intérieur et est « en relation avec la mouvance salafiste ».

13 H 16: Raymond Feyssaguet, conseiller départemental, réagit à l’attentat :

13 H 16: « l’auteur serait à priori Yacine Salhi » annonce Bernard Cazeneuve.

13 H 16: Bernard Cazeneuve, Ministre de l’Intérieur, s’exprime en direct.

13 H 14: le suspect interpellé et blessé, et a par ailleurs été évacuée vers 12h50 de Saint-Quentin-Fallavier dans une ambulance des sapeurs-pompiers escortée par une dizaine de véhicules de gendarmerie afin d’être placé en garde-à-vue et interrogé.

13 H 08: Une habitante de La Verpillière qui a entendu l’explosion témoigne, cliquez ici pour lire la vidéo.

13 H 07: Le maire de La Verpillière, Patrick Margier, en route pour le Midi ce matin, sera de retour dans la commune dans l’après-midi. A l’heure actuelle, on ne sait pas si la salle polyvalente des Loipes accueillera les salariés de l’entreprise en état de choc.

13 H 05: la PJ de Lyon prend la direction de l’enquête.

13 h 03: l’homme interpellé, demeure dans l’agglomération lyonnaise, est bien connu des services antiterroristes.

12 H 58: « J’éprouve un sentiment d’horreur face à la barbarie qui vient de se produire en Isère ce matin au cœur de notre région, a réagi Jean-Jack Queyranne, président de la région Rhône-Alpes. Je veux avant tout exprimer ma solidarité aux victimes, leur famille et leurs proches.La loi sur le Renseignement a toute sa justification : il faut cesser toute forme d’angélisme en la matière devant les menaces. Il faut aussi éviter que la peur ne s’installe. Comme en janvier, toutes les composantes de la Nation doivent s’unir pour faire face au danger. C’est la Nation qui doit combattre la terreur. »

13 H 04:

12 H 52: les écoles de la commune de La Verpillière ne sont pas fermées. Les enfants restent sous la surveillance des enseignants et du personnel municipal. Certains parents préféré venir chercher leurs enfants.

12 H 51: le ministère de l’Intérieur active la cellule de crise dans le fumoir de la Place Beauvau comme pour l’attentat de Charlie-Hebdo.

12 H 50: « L’attaque est de nature terroriste, dès lors qu’il a été retrouvé un cadavre avec des inscriptions. »

12 H 49: « La protection des sites Seveso est renforcée. »

12 H 48: « Au moment où je parle il y aurait 1 mort et 2 blessé. L’interpellé a été identifié. »

12 H 47: « Un véhicule conduit par une personne, peut-être accompagnée d’une autre », explique François Hollande depuis sa réunion à Bruxelles (Belgique).

12 H 45: Bernard Cazeneuve tiendra une conférence de presse d’ici quelques minutes sur place.

12 H 39: d’après Michel Bacconnier, le maire de Saint-Quentin-Fallavier, joint par téléphone par le Dauphiné libéré: « le site industriel visé, classé Seveso, ne présente pas de risque majeur d’explosion. Les gaz entreposés sont l’azote, l’oxygène et l’argon. La préfecture a pris la main sur la gestion de la crise. Ma première adjointe, Andrée Ligonnet, est sur le site ».

12 H 36:

12 H 35:

12 H 32:

12 H 28: François Hollande, qui participait vendredi à un sommet européen à Bruxelles, rentrera « en tout début d’après-midi » à Paris après l’attentat commis le même jour en France, a-t-on appris.
« Il rentrera en tout début d’après-midi et est en contact permanent avec le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve et les services de l’Etat », a-t-on déclaré de même source. Il s’exprimera avant 13 heures devant la presse à Bruxelles (Belgique).

« Le président a découvert les premières images des chaînes d’information en continu aux côtés de (la chancelière allemande) Angela Merkel, visiblement choqué », a indiqué l’entourage de François Hollande.

12 H 20: un Conseil de défense se réunit ce vendredi à 15 heures à l’Elysée, annonce le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian. « Malheureusement, un nouvel attentat terroriste vient de se produire, je suis donc obligé d’écourter ma visite », a expliqué le ministre aux salariés de l’usine Turbomeca (motorisation d’hélicoptères), peu avant midi. « À 15 heures, le président de la République réunit un Conseil de défense, je le rejoins », a-t-il ajouté.

12 H 19: Selon nos informations, les forces de l’ordre ont reçu des consignes spéciales pour renforcer la sécurité de tous les sites classés Seveso en Isère.

12 H 20: le Conseil de défense se réunit ce vendredi à 15 heures à l’Elysée, annonce le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian.

12 H 15:

12 H 13: François Hollande sera de retour « en tout début d’après-midi », selon l’Elysée.

12 H 09: selon le ministère de l’Intérieur, l’identité de l’homme interpellé n’est pas encore vérifiée. L’individu refuse de coopérer.

12 H 02: aux abords d’Air Products.

11 H 58: le secteur est survolé par un hélicoptère de la gendarmerie.
Cellule de crise a été activée à l’hôpital de Bourgoin-Jallieu.

11 H 56: la première adjointe de La Verpillière est arrivée a 11 heures 30 à la salle polyvalente des Loipes. Par ailleurs et d’après Frédéric Gehin, directeur des services municipaux, les enfants continuent leurs activités normales malgré la recommandation de l’inspection académique de les confiner dans les écoles. La gendarmerie aurait indiqué, d’après le Dauphiné, qu’il n’y avait aucun risque.

11 H 51: toujours selon des informations du Dauphiné Libéré, un homme est activement recherché circulant à bord d’un véhicule.

11 H 44: la tête de l’homme, retrouvée décapitée était recouverte d’inscriptions en arabe sur un grillage à l’entrée de l’usine. La victime n’est pas un employé.

11 H 40: le Premier ministre Manuel Valls ordonne une « vigilance renforcée » sur tous les sites sensibles de Rhône-Alpes.

11 H 36: la sécurité renforcée aux accueils des commissariats de Valence, Romans-sur-Isère et Montélimar dans la Drôme et aux commissariats de l’Isère.

11 H 31: le ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve attendu sur place d’ici midi.

11 H 23: un individu d’une trentaine d’années connu des services de la DGSI a été interpellé.

11 H 19: la tête de la victime retrouvée accrochée au grillage de l’enceinte de la société le long de la RD311.

11 H 11: le préfet de l’Isère sur place. Le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, est attendu dans la matinée. D’après les informations du Dauphiné Libéré, d’autres attentats ne seraient pas exclus. Important dispositif de gendarmerie déployé sur site.

10 H 57: selon une source proche de l’enquête, une voiture a fait irruption dans la société peu avant 10 heures. Son objectif: percuter des bombones de gaz présentes sur le site.

Toujours selon des informations du Dauphiné Libéré, un homme retrouvé décapité à l’intérieur de la cour, il ne s’agit pas d’un employé de la société. Sa tête aurait été retrouvée. Par ailleurs un homme a été blessé, également une personne extérieure de la société.

10 H 35: le procureur de Vienne sur place. L’antiterrorisme de Paris saisi.

10 H 29: attentat évoqué. Plusieurs victimes à déplorer dont une personne décapitée. Toujours selon le Dauphiné Libéré, un homme a pénétré dans l’entreprise et a ouvert plusieurs bombones de gaz revendiquant d’être de Daesh des drapeaux islamistes en main.

Le quartier a été bouclé par les forces de l’ordre.

10 H 07: une explosion suivie d’un incendie a explosé ce matin à 9 heures 50 dans la société Air Products située avenue des Arrivaux à Saint-Quentin-Fallavier. Un important dispositif de gendarmerie et de sapeurs-pompiers est actuellement sur place. Plusieurs blessés à déplorer.

27 morts et 6 blessés, c’est le bilan établi par le ministère de l’intérieur tunisien pour l’instant, à la suite d’une attaque sur une plage contre deux hôtels dans la station balnéaire de Sousse. Un assaillant a été neutralisé.

Des Tunisiens et des étrangers parmi les victimes

Deux hôtels touchés par une attaque terroriste à Sousse, ville très touristique du Maghreb. Selon nos dernières informations, un assaillant a été abattu par la police, avec à ses côtés un fusil d’assaut Kalachnikov. Les terroristes auraient attaqué à deux, le second protagoniste étant toujours en cavale. « Coups de feu sur une plage devant l’hôtel Imperial Marhaba de Sousse, un certain nombre de victimes » indiquait la télévision tunisienne à la mi-journée. Il s’agit du complexe hôtelier le plus fréquenté de la ville, avec un très grand nombre d’étrangers. Une attaque qui intervient en plein ramadan, le jour de la prière.

La Tunisie en état d’alerte

Depuis l’attaque contre le musée du Bardo le 18 mars à Tunis, qui avait fait 22 morts, dont 21 touristes étrangers, la Tunisie est en état d’alerte maximale. L’année dernière, un kamikaze s’était fait exploser sur une plage de Sousse, sans faire de victime. Le drame de l’attaque d’aujourd’hui risque de peser davantage sur le secteur touristique tunisien, poumon de l’économie du pays, déjà très atteinte après l’attentat du Bardo, avec 26% de touristes en moins depuis un an.

Les étrangers semblent des cibles privilégiées pour les djihadistes, qui se fournissent en armes notamment en passant par la frontière poreuse entre la Libye et la Tunisie. Tunis apparaît de plus en plus comme une cible prioritaire pour Al-Qaïda et Daech. Après les attentats de Charlie Hebdo et la décapitation d’un homme aujourd’hui en Isère, les groupes djihadistes continuent leurs exactions.

Ruben Rebibo

Sources: France 24, BFM TV, Midi Libre et le Dauphiné libéré