fbpx
Actualités
Partager sur

Attentat de Nice: Daech avait demandé à ses fidèles une telle attaque dès 2014

Attentat de Nice: Daech avait demandé à ses fidèles une telle attaque dès 2014
Partager
Partager sur Facebook

Si pour le moment rien n'a été revendiqué, la piste de Daech comme commanditaire de l'attentat de Nice semble privilégiée par les enquêteurs, et pour cause.

Pour le moment, l’attentat de Nice n’a pas été revendiqué par qui que ce soit. Cependant, François Hollande l’a déclaré: c’est un acte « dont le caractère terroriste ne peut être nié ». L’attentat de Nice qui a fait près un 84 morts et une centaine de blessés a été saisi par le parquet anti-terroriste. L’auteur des faits serait un Franco-Tunisien de 31 ans selon une source proche de l’enquête contacté par l’AFP. Et si pour le moment rien n’est officiel, Daech semble la piste privilégiée par les enquêteurs. Premièrement, car les attentats de grande ampleur ont été organisés par le groupe terroriste ces derniers temps et le choix de la date semble plus symbolique qu’autre chose. Deuxième, à cause d’un enregistrement datant de 2014.

Des actes avec le même procédé réalisé quelques années plus tôt

La piste de Daech autour de l’attentat de Nice s’éclaircit après la relecture d’un enregistrement datant de 2014 provenant du porte parole de l’Etat Islamique. Celui-ci demande dans son magazine de propagande « d’utiliser un camion comme une tondeuse à gazon. Allez dans les endroits les plus densément peuplés et prenez le maximum de vitesse pour faire le plus de dégâts. Si vous avez accès à une arme à feu, utilisez-la pour finir le travail ». Ce n’est d’ailleurs pas la première fois qu’un véhicule commun est utilisé par Daech pour commettre des attentats en occident. En effet, en 2013, deux djihadistes londoniens avaient utilisé une voiture pour tuer un militaire avant de l’achever au couteau. Un procédé qui avait fait beaucoup moins de victimes mais qui avait montré la possibilité de commettre des actes de grande ampleur sans forcement détenir des armes lourdes comme il avait été question lors des attentats de Paris.

Les enquêteurs de l’attentat de Nice doivent en savoir plus sur l’auteur des faits

Au Canada, un procédé à la voiture avait été aussi réalisé en 2014 lorsqu’un canadien converti à la cause djihadiste avait lui aussi foncé sur trois militaires avec sa voiture dans une rue de la banlieue de Montréal. Si une course poursuite l’avait opposée aux forces de l’ordre, il avait été abattu en tentant de les charger à la main. C’est pourtant la première fois à Nice qu’un attentat de ce type fait autant de victimes. Reste à savoir ce que les enquêteurs de l’attentat de Nice vont découvrir lors de leur enquête. En effet, l’homme de 31 ans était connu des services de police pour des faits de violences, mais il n’était pas connu des services de sécurité pour une radicalisation religieuse.