fbpx
Actualités
Partager sur

Airbnb : l’entreprise n’a payé que 69 168 euros d’impôts en France en 2015

Airbnb : l’entreprise n’a payé que 69 168 euros d'impôts en France en 2015

Nos confrères du Parisien ont publié dans leur colonne un article dans lequel ils expliquent que Airbnb, le site de locations de logements entre particuliers n'aurait payé que 69 168 euros d'impôts en France.

Le plus gros marché pour Airbnb n’est pas les Etats-Unis, mais la France. L’entreprise est valorisée à un chiffre d’affaire de 27 milliards d’euros, et pourtant, elle a eu beau faire plus de recettes qu’en 2014, Airbnb a payé 69 168 euros d’impôts en 2015, soit 18% de moins que l’année d’avant.

Optimisation fiscale pour Airbnb

Le site qui est décrit comme le « heetch de la location saisonnière » » ne fait rien d’illégal mais pratique l’optimisation fiscale comme l’a expliqué dans ses colonnes le quotidien Le Parisien, qui a pu consulter les comptes de la société. D’autres entreprises ont recours à ce principe fiscal. Lorsqu’un client passe par Airbnb, il paye via internet, l’argent est envoyé à deux entreprises européennes, l’une irlandaise, l’autre britannique.

Nos confrères du Parisien expliquent qu’en France la filiale du groupe qui est implantée s’occupe uniquement du marketing ainsi que de la promotion de la marque seulement sur le territoire français. Pour cette « prestation », la filiale a dégagé en 2015 un chiffre d’affaires de 4,96 millions d’euros, et un bénéfice de 166.373 euros. Airbnb s’est d’ailleurs expliqué dans les colonnes de nos confrères. « Airbnb se conforme aux lois fiscales dans les pays où nous exerçons nos activités. Notre bureau en France fournit des services de marketing et paie toutes les taxes applicables ». La loi du plus malin… Le ministère des finances a rétorqué « quand des sociétés mènent leurs activités en France et cherchent à échapper à l’impôt, nous les redressons ».

Une « Absurdité totale »

C’est ainsi que Yann Galut, député PS du Cher a caractérisé cet impôt payé par Airbnb. « C’est complètement hallucinant. C’est une absurdité totale ! Il est urgent que Bercy mais aussi nous les parlementaires puissions doter l’administration fiscale des outils juridiques pour obliger Airbnb à acquitter un juste impôt en France » a confié ce spécialiste de la lutte contre la fraude fiscale.

Airbnb est très souvent accusé de concurrence déloyale et de fraude par les professionnels du tourisme, de l’hôtellerie, et de l’immobilier, même si le site a mis en place une « taxe de séjour » à Paris et Chamonix en 2015 et dans 17 nouvelles villes en France cette année.