fbpx
Actualités
Partager sur

Primaire UMP : coup d'envoi sur fond de tensions

Primaire UMP : coup d'envoi sur fond de tensions

La primaire UMP a débuté ce matin à 8 heures, et s’achèvera lundi à 19 heures. Un coup d’envoi pour choisir le candidat de la droite aux prochaines municipales sur fond de tensions

Les quatre candidats en lice affronteront, entre autres, Anne Hidalgo, adjointe de l’actuel maire de Paris.

NKM loin devant

Si Nathalie Kosciusko-Morizet fait figure de grande favorite, il y trois autres candidats très peu médiatisés et surtout, effacés par l’ancienne ministre de l’Écologie, qui défendent leur place dans la course à la mairie de Paris.

Jean-François Legaret, maire du 1er arrondissement de la capitale, Pierre-Yves Bournazel, secrétaire national de l’UMP soutenu par la Droite forte, et Franck Margain, vice-président du Parti Chrétien-Démocrate, vont essayer de faire la différence face à une Nathalie Kasciusko-Morizet plus populaire que jamais.

Soupçons de fraude

Mais le vote en ligne fait déjà polémique. Des soupçons de fraudes planent autour de la primaire à peine commencée.

L’élection est ouverte à tous les Parisiens et Parisiennes électeurs à Paris et qui se seront préalablement enregistrés et qui ont acquitté la somme de 3 euros, explique le site créé par le parti pour recueillir les suffrages.

Mais l’ambiance est tout sauf apaisée entre les candidats. Pierre-Yves Bournazel a déjà saisi le conseil supérieur de la priamire. Selon lui, aujourd’hui même, alors que la fédération nous avait expliqué que la campagne s’arrêtait ce soir [jeudi], Nathalie Kosciusko-Morizet organise des points de rencontre […] dans tout Paris, où son équipe va continuer sa campagne vendredi, samedi et lundi, c’est-à-dire des points où l’on pourra accueillir les gens pour les faire s’inscrire et voter.

De son côté, Jean-François Legaret a annoncé hier qu’il allait porter plainte contre X pour faux et usage de faux, après la diffusion d’une vidéo détournée le montrant partisan du mariage pour tous, alors que le maire du 1er arrondissement y a toujours été formellement opposé. Le message mensonger aurait été envoyé par e-mail à de nombreux adhérents UMP.

Le candidat remet aussi en cause la sécurité du vote électronique et qu’inquiète de très nombreux témoignages du piratage des fichiers d’inscriptions.

Selma Mihoubi