fbpx
Actualités
Partager sur

Inde : l’idée saugrenue d’un élu pour lutter contre le viol

Inde : l’idée saugrenue d’un élu pour lutter contre le viol

Pour lutter contre le viol, Ritu Tawade, membre de la municipalité de Bombay, propose de retirer les mannequins portant des tenues légères. Ils pourraient avoir de mauvaises influences sur les hommes

Pour lutter contre le viol en Inde, les élus rivalisent d’inventivité. Dernière invention en date, celle de Ritu Tawade. Invité mardi dans une émission de télévision de la chaîne NDTV, ce membre de la municipalité de Bombay (BMC) a proposé de retirer les mannequins vêtus de tenues légères des vitrines des magasins. Je pense que les mannequins, en particulier les vêtements deux pièces (bikinis), ont un impact sur le taux de crimes contre les femmes dans l’Etat. Un tel affichage affecte l’état d’esprit des hommes, a-t-il argumenté.

« Je n’ai jamais été excité par un mannequin »

Loin de faire l’unanimité, le politicien est devenu la risée en Inde. Les mannequins sont en exposition dans tant de pays, ce n’est pas ça qui incite à commettre un crime sexuel, a confié à l’AFP une militante pour les droits des femmes.

Je n’ai jamais été excité par un mannequin. Mais peut-être est-ce le cas de nos administrateurs de la BMC ? a twitté Pritish Nandy, ancien journaliste et homme politique.

F. G. et AFP