fbpx
Actualités
Partager sur

Municipales 2014 : Stéphane Sieczkowski-Samier, le « petit Sarko » étudiant, devient maire à 22 ans

Municipales 2014 : Stéphane Sieczkowski-Samier, le « petit Sarko » étudiant, devient maire à 22 ans

Le jeune étudiant Stéphane Sieczkowski-Samier, âgé de 22 ans seulement, est la curiosité de ces Municipales 2014, puisqu'il vient d'être élu maire d'Hesdin

Etudiant en droit à Boulogne-sur-Mer, le jeune Stéphane Sieczkowski-Samier est déjà surnommé « Le petit Sarko ».

Le jeune homme est arrivé en tête au premier tour comme au second tour des municipales 2014. En axant sur le «dynamisme et la propreté» dans sa ville de 2000 habitants, Stéphane Sieczkowski-Samier était convaincu et convaincant. Une attitude qui a payé puisqu’il vient d’être élu maire malgré son jeune âge, dans cette ville du Nord de la France. Soucieux d’apporter du changement aux citoyens de cette ville, l’étudiant s’est battu et a remporté, avec sa liste Hesdin Autrement, l’élection de dimanche avec 48% des suffrages, contre 32% pour le maire sortant Jean-Marie Roussel (sans étiquette) et 19% pour la troisième liste concurrente.

Le « Petit Sarko » de ces Municipales 2014

Bien qu’il n’ait pas sa carte à l’UMP, Stéphane Sieczkowski-Samier avoue : J’aime bien le personnage de Nicolas Sarkozy et son parcours : je m’y retrouve. Le jeune étudiant ne voit donc pas d’un mauvais oeil cette comparaison entre l’ancien président de la République et lui. Selon Le Figaro, sa gestuelle et son discours sont proches de ceux de Nicolas Sarkozy. Comme lui, le jeune étudiant a commencé la politique très tôt pendant ses études de droit. Pourtant, son jeune âge aurait pu lui faire défaut, mais il n’en fut rien. Le doyen des candidats n’y croyait pas quand j’ai présenté ma liste, raconte Stéphane, qui était lui-même étonné de son score à l’issue du premier tour.

Les études ? Stéphane ne compte pas les abandonner, même si pour le moment, on l’attend au tournant en tant que maire. Son programme sera donc simple : le matin, il ira en cours à Boulogne-sur-Mer et l’après-midi, il sera dans sa mairie. Comme Nicolas Sarkozy, encore, Stéphane aimerait devenir avocat : J’ai le sens des affaires et je veux avoir des bases solides en droit, explique ce futur licencié en droit. Il aimerait débuter, en septembre prochain, un master 1 en « Droit des Affaires ».

Source : Le Figaro