fbpx
Actualités
Partager sur

Fini la Manif pour tous, Frigide Barjot lance l'Avenir pour tous

Fini la Manif pour tous, Frigide Barjot lance l'Avenir pour tous
Partager
Partager sur Facebook

La Manif pour tous, c’est bien fini pour Frigide Barjot. L’ancienne porte-parole du mouvement qui a tant fait parler de lui ces derniers mois a décidé de lancer l’Avenir pour tous

Aux côtés de Xavier Bongibault et Laurence Tcheng, Frigide Barjot compte bien continuer à défendre les valeurs qui lui tiennent à coeur.

Surfer sur la vague

Alors que le premier mariage homosexuel sera célébré aujourd’hui à Montpellier, le collectif Avenir pour tous a donné ce mercredi matin sa première conférence de presse.

Les trois fondateurs de la Manif pour tous, le mouvement principal d’opposition à la loi sur la mariage pour tous, ont souhaité lancé un nouveau collectif pour une humanité durable et fraternelle.

Le 26 mai dernier, à l’occasion de la dernière Manif pour tous, les porte-paroles de l’organisation ont décidé de quitter le navire. Frigide Barjot avait avoué être dépassée par l’ampleur d’un mouvement qui a fait son temps. De son côté, Xavier Bongibault est même allé jusqu’à qualifié la Manif pour tous de monstre.

Les municipales 2014 dans le viseur

Maintenant que la loi sur la mariage pour tous a officiellement été promulguée, on aurait pu croire que le mouvement s’arrêterait définitivement. Mais il n’en est rien. Frigide Barjot est bien déterminée à jouer de son image pour porter ses valeurs chrétiennes.

Cependant, les anti-mariage gay ne veulent en aucun cas être comparés au Printemps français, connu pour ces actions violentes, en condamnant toute manifestation contre le mariage qui aura lieu aujourd’hui à Montpellier.

Celle qui disait être loin de la politique change finalement d’avis avec l’Avenir pour tous, qui se veut plus proche d’un parti que d’une simple association. En effet, Frigide Barjot souhaite créer une charte qui soit la garantie que nous n’abandonnions pas le combat contre la loi Taubira, et souhaite que la parité homme/femme dans le mariage et la filiation biologique soient inscrits dans la constitution.

L’organisation aimerait donc peser dans le débat politique, notemment en vue des élections municipales de 2014, en faisant signer cette charte aux candidats de tous bords politique.

Selma Mihoubi