fbpx
Actualités
Partager sur

Valérie Trierweiler avoue être « une mère tigresse »

La première dame de France s’est enfin confiée sur le plateau de « C à Vous » (France 5). Face à Alessandra Sublet, Valérie Trierweiler a avoué être une « mère tigresse »

Après plus d’un an aux côtés de son mari à l’Élysée, l’ancienne journaliste a fait tomber sa carapace.

Femme discrète

Valérie Trierweiler est très discrète depuis son tweet maladroit sur Ségolène Royale, peu de temps après l’élection de François Hollande à la tête de l’État. Elle avoue avoir tiré les leçons de son acte et s’est enfin livrée dans une interview vérité sur France 5. Elle a confié être une mère tigresse, qui s’occupe beaucoup de ses enfants et déclare les avoir jusqu’à dix fois par jour au téléphone.

Le regard sur moi change, mais dans ma tête, rien ne change, explique la première dame sur son statut de compagne du président de la République. Elle a en effet été vivement critiquée, notamment à cause de ses tenues vestimentaires. Au début, je portais les petites robes que j’achetais sur les marchés mais j’ai été beaucoup critiquée. Maintenant que je porte de la couture, on me reproche de tomber dans le luxe. Ce sont des emprunts, ça ne coûte rien à l’Elysée., explique Valérie Trierweiler.

La première dame doit aussi faire face aux reproches quant à son concubinage avec François Hollande. Qu’est-ce que ça change que je ne sois pas mariée ? Est-ce que vous connaissez les paroles de la Marseillaise ? On ne parle pas d’épouse mais de compagne. C’est un très joli mot. Nous sommes ensemble parce que nous nous aimons et non parce que nous sommes obligés par un mariage ou autre chose, balance l’ex journaliste qui s’est toujours placée comme une femme forte et indépendante.

Une interview qui devrait redorer son image dans le coeur des Français.

Selma Mihoubi