fbpx
Actualités
Partager sur

Morning news : émeutes à Ferguson, le garçon né sous X ne sera pas rendu à son père et la journée mondiale contre les violences conjugales

Morning news émeutes à Ferguson, le garçon né sous X ne sera pas rendu au père et la journée mondiale contre les violences conjugales

Dans ce premier morning news, découvrez l'actualité en trois points, en commençant par l'affaire Michael Brown à Ferguson

La mort de Michael Brown, tué le 9 août dernier à la suite de coups de feu tirés par le policier Darren Wilson, continue de faire des ravages à Ferguson, ville du Missouri aux Etats-Unis. En effet, de nouvelles émeutes ont éclaté après le non-lieu du policier. Le procureur Robert McCulloch a donné une conférence de presse ce lundi 24 novembre afin d’expliquer pourquoi les douze jurés de Ferguson ont tranché qu’il n’y avait pas de raison suffisante d’intenter des poursuites contre l’officier Wilson. Il devait juger s’il y avait des preuves suffisantes contre l’officier de police en question et non juger de sa culpabilité. Après de nombreux témoignages, environ 70, et l’examen de centaines de documents, le grand jury a donc déterminé d’un non-lieu, ce qui a créé une nouvelle nuit de colère dans les rues de la ville américaine.

News émotion : un père se bat pour récupérer son enfant

Yoan Delorme a déclaré : Aujourd’hui, je vais en cassation. J’irai en cassation, à la Cour européenne des droits de l’Homme s’il le faut, jugeant inadmissible, c’est un vol d’enfant du Conseil général. Cet homme, c’est le père biologique de l’enfant né sous X il y a dix-huit mois et depuis envoyé en famille d’adoption par la cour d’appel de Rennes qui a refusé ce mardi 25 novembre la restitution de l’enfant à son père biologique. Affaire à suivre donc…

News choc : un jour anti-violence ?

En cette journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, Osez le féminisme déplore que le féminicide (soit le meurtre d’une femme, d’une fille en raison de son sexe définit Le Petit Robert qui entre ce mot dans l’édition 2015, ndlr) ne soit pas inscrit dans le Code pénal alors que ce crime est reconnu en Amérique latine, en Espagne et en Italie.

Photo DR