fbpx
Actualités
Partager sur

Un banquier Suisse dénonce "des Cahuzac" à droite comme à gauche

Un banquier Suisse dénonce "des Cahuzac" à droite comme à gauche

D’après Pierre Condamin-Gerbier, ancien banquier Suisse de l’établissement Reyl, il y aurait de nombreux « Cahuzac ». Il a annoncé aujourd’hui au micro de « France Inter » que plusieurs politiques Français, de droite comme de gauche, auraient eux aussi des comptes cachés en Suisse

Le scandale autour de l’argent non déclaré de l’ancien ministre du Budget serait-il un cas parmi tant d’autres ? C’est en tout cas ce qu’affirme Pierre Condamin-Gerbier, ancien associé-gérant de la banque qui s’était occupé du compte controversé de Jérôme Cahuzac.

Cahuzac n’est pas un cas isolé

Il n’y a pas qu’un Jérôme Cahuzac. Ce n’est pas juste le mensonge d’un homme. C’est le mensonge d’un système, a confié le banquier Suisse. Selon lui, l’ensemble de l’échiquier politique est concerné.

Des aveux qui tombent à pic alors que la commission d’enquête parlementaire autour de l’affaire Cahuzac a débuté cette semaine. Pierre Condamin-Gerbier, anciennement en charge du conseil aux grandes fortunes, a d’ailleurs déjà été entendu trois fois par les enquêteurs. Il affirme qu’il n’était pas au courant de ce compte précis (celui de Jérôme Cahuzac), mais que de nombreux autres existent dans le plus grand secret.

L’ancien cadre refuse de donner des noms, mais dénonce le double discours et l’hypocrisie de la classe politique française. Il évoque aussi un possible financement politique, et prévient que si la justice va au bout, cette affaire peut aller très loin.

Selma Mihoubi