fbpx
Actualités
Partager sur

Un père massacre l’agresseur qui violait son fils

Un père massacre l’agresseur qui violait son fils

Un père de 35 ans originaire de Daytona en Floride a stoppé l'agresseur de son fils de 11 ans alors qu'il tentait de le violer. Il a défiguré le jeune homme et appelé la police. Aucune charge n'a été retenue contre le père

Les policiers ont défendu le père et considèrent son comportement justifié : il a battu (presque à mort) Raymond Frolander, un jeune homme de 18 ans, qui était en train de violer son fils de 11 ans.

Il a ensuite appelé la police indiquant qu’il avait immobilisé l’assaillant : Je viens de tomber sur un type en train de molester mon fils. Il est dans une flaque de sang, je l’ai arrêté pour vous officier

Le père avoue : « J’ai frappé fort monsieur »

Une fois en relation avec les services de police, il a expliqué qu’il n’y était pas allé de main morte : Il est K.O. sur le sol, il est à vous. Je l’ai traîné dans le salon. Amenez une ambulance, il va en avoir besoin. La police a alors demandé s’il était inconscient, le père a répondu : Oui… J’ai frappé fort monsieur. Il a ensuite précisé qu’il n’avait utilisé que ses poings et ses pieds.

Comme on peut le voir sur le portrait de garde à vue, Raymond Frolander a été totalement défiguré, son visage tuméfié, couvert de bleus, les lèvres enflées. Il n’est pas passé loin de la mort et le père de la victime a déclaré il est sacrément chanceux car j’aime mon dieu.

L’agresseur abusait de l’enfant depuis plusieurs années

Le père s’était absenté de son domicile pour acheter à manger quand les faits se sont déroulés. Son fils jouait aux jeux vidéo avec des copains, dont Raymond Frolander. Lorsqu’ils sont tous partis, Frolander a isolé le garçon de 11 ans et a commencé à avoir un rapport sexuel avec lui.

Quand le père de la victime est arrivé, Raymond Frolander avait son pantalon aux chevilles. La police découvrira plus tard qu’il abusait de l’enfant depuis trois ans et l’avait menacé de représailles s’il racontait quoi que ce soit à son entourage.

Le père a agi comme un père. Je ne vois pas ce qu’on pourrait lui reprocher a déclaré Mike Chitwood, le chef de la police de Daytona Beach. Raymond Frolander a avoué avoir commis les abus sexuels. Il a été incarcéré et est en attente de son jugement.
La semaine dernière c’est écossait qui avait immobilisé un violeur d’un coup de pied sauté.
Et vous pensez-vous que le père a bien agi ?