fbpx
Actualités
Partager sur

Un chinois bat sa fille à mort et l’étrangle pour avoir copié à l’école

Un chinois bat sa fille à mort et l’étrangle pour avoir copié à l’école
Partager sur Facebook

Une écolière chinoise a été battue par son père pour avoir copié à l'école. La jeune fille a succombé à ses blessures le lendemain

Une écolière chinoise âgée de 11 ans a subit l’ire de son père pour avoir copié sur le devoir d’une camarade à l’école. Apprenant la nouvelle, son père l’a battue à mort.

Il lui a demandé de s’agenouiller, puis il a commencé à la frapper et à l’étrangler pendant 5 minutes jusqu’à ce qu’elle ne respire plus.

S’apercevant de l’état de sa fille, il l’a immédiatement conduite à l’hôpital où elle a finit par mourir le lendemain. Les médecins ont constaté qu’elle portait de nombreux bleus et contusions et les traces d’un étranglement prolongé.

La dernière d’une longue série d’écoliers chinois battus

Ce cas de maltraitance et de violence sur un enfant n’est pas le premier en Chine, c’est même le dernier en date d’une longue série.
Il y a quelques semaines, la photo d’un élève chinois âgé de 10 ans, le visage tuméfié, vraisemblablement battu par sa belle-mère, avait fait le tour du web et indigné de nombreux chinois qui réclamaient alors un durcissement des lois contre la maltraitance faite aux enfants.

Les conditions étaient les mêmes et l’accès de violence des adultes était souvent lié à des questions scolaires, comme le stress et les exigences du système qui pousserait les parent à devenir plus exigeants.

Un système éducatif stressant et strict

Comme le précisent nos confrères du Figaro, le système éducatif chinois est très strict et les écoliers ont souvent des examens très importants et difficiles. Il pousse les élèves à subir une pression telle, qu’elle crée un climat de tension dans les familles et les parents d’appliquer des méthodes très sévères.

Une récente étude a d’ailleurs fait le lien entre une vague de suicides chez les jeunes et les conditions drastiques subies dans le système éducatif chinois.

Sources : Le Figaro, Quoi de News