fbpx
Actualités
Partager sur

Attentat à Boston : l’attitude du FBI critiquée

Attentat à Boston : l’attitude du FBI critiquée
Partager
Partager sur Facebook

Dimanche, l’attitude du FBI avant le double attentat de Boston a été remise en cause par des parlementaires américains, qui ont reproché au FBI de ne pas avoir surveillé l’un des suspects, dont l’identité lui avait pourtant été signalée auparavant par la Russie

Selon l’AFP, le Républicain Michael McCaul, également président de la commission de la Sécurité intérieure de la Chambre des représentants, indique avoir écrit au FBI et à d’autres responsables pour savoir pourquoi la police fédérale n’avait pas agi plus efficacement après avoir interrogé, en 2011, Tamerlan Tsarnaev, l’un des suspects du double attentat de Boston.

McCaul est sceptique

Parce que, s’il était sur les radars et qu’ils l’ont laissé partir, il était sur les radars des Russes, pourquoi une marque n’a-t-elle pas été mise sur lui ?, s’est interrogé sur CNN le représentant du Texas. J’aimerais savoir aussi quels renseignements la Russie a sur lui, a-t-il ajouté.

Six mois passés en Russie à « s’entraîner »

Pour Michael McCaul, le jeune Tamerlan Tsarnaev a bénéficié d’un entraînement alors qu’il se trouvait en Russie l’an dernier. Les enquêteurs américains ont rapporté que Tamerlan, de nationalité tchétchène, a passé six mois en Russie l’an dernier. Dans la lettre de Michael McCaul, on apprend que Tamerlan Tsarnaev semble être la cinquième personne depuis (les attentats du) 11 septembre 2001 à prendre part à des attentats terroristes bien que faisant l’objet d’une enquête du FBI.

L. C.