fbpx
Actualités
Partager sur

Jeunesse : le gouvernement au rendez-vous de ses promesses ?

Jeudi 21 février, doit se réunir pour la première fois le Conseil Inteministériel de la jeunesse (CIJ). Ce sont plus de vingt ministres qui seront présents pour aborder de manière transversale les problématiques de la jeunesse. En fin d’après-midi le Premier ministre prendra la parole pour annoncer les chantiers gouvernementaux en faveur des jeunes

La FAGE, première organisation de jeunes et de jeunesse, avait demandé lors de la campagne présidentielle la mise en place d’un pilotage interministériel pour les thématiques de jeunesse, elle se satisfait donc d’avoir été entendue. Les attentes sont grandes, car il est temps que le gouvernement réponde à ses promesses.

Au-delà de l’effet d’annonce, la FAGE attend des mesures concrètes et cohérentes de la part du gouvernement.
La condition des jeunes en matière d’accès aux droits sociaux, au logement, à la santé, à une insertion professionnelle, à des formations de qualité, doit trouver des réponses dans les annonces que fera le Premier ministre aujourd’hui.

Alors que la jeunesse est pessimiste sur son avenir, le gouvernement doit prendre des mesures valorisant l’engagement des jeunes et assurant sa représentation dans les instances dirigeantes nationales, des collectivités territoriales et du milieu socio-économique. Entre autres, la FAGE souhaite qu’un collège jeune soit créé dans chaque Conseil Économique, Social et Environnemental des Régions.

La FAGE demande que le gouvernement agisse de manière à réduire les inégalités sociales, notamment celle de l’accès à l’enseignement supérieur, en poursuivant sa réflexion sur la mise en place de l’Aide Globale d’Indépendance (AGI).

La FAGE attend que la volonté affichée se concrétise dans les actes et que les jeunes ne soient pas relégués à des concertations de seconde zone. Cela alors même que les organisations de jeunesse ont été écartées des concertations autour des contrats de génération, de la modernisation de l’action publique et de la décentralisation.

La FAGE demande que soit élaborée une loi de programmation pour les jeunes
permettant des engagements pluriannuels et budgétaires du gouvernement qui dit vouloir faire de son quinquennat celui de la jeunesse.

Communiqué
Photo CC @ D.R.