fbpx
Actualités
Partager sur

Revenge porn : il poste une vidéo de son ex complètement nue sur Instagram

Revenge porn : il poste une vidéo de son ex complètement nue sur Instagram

Un jeune britannique a été condamné pour s'être introduit sur le compte Instagram de son ex pour y poster des photos d'elle nue. Il a échappé à la nouvelle loi sur le Revenge porn mais tombe sous le coup du Telecommunication Act britannique

Le phénomène du Revenge porn apparu il y a un ou deux ans a pris un telle ampleur dans les pays anglo-saxons que des lois spécifiques aux délit moraux (pression, humiliation, harcèlement) ont été mises en place pour le punir. Nathan Rhys Lloyd, un gallois de 22 ans originaire du Pembrokeshire est tombé cette semaine sous le coup de cette loi qui est sur le point de se généraliser. Il a été condamné pour avoir publié sur internet une vidéo de son ex copine entièrement nue.

La victime venait de rompre avec Nathan Rhys Lloyd après une relation de trois mois. Ce dernier ne supportant pas la séparation, il a décidé de publier des photos d’elle nue, qu’elle lui avait envoyé pendant leur relation. Il se serait ensuite introduit sur le compte Instagram de son ex afin d’y publier la photo ainsi qu’une vidéo où elle apparaît nue. Il a ensuite pris le soin de changer son mot de passe. Lorsque la victime s’est aperçue que la vidéo d’elle circulait sur Instagram au vu de ses 500 followers, elle a tenté en vain de la retirer mais ne parvenait pas à se connecter. Elle a demandé à Rhys à deux reprises d’enlever les images mais ce dernier lui a tout simplement répondu : Va te faire foutre sale p*te. Le jour de son arrestation, Rhys venait d’enfoncer à coups de pied la porte du domicile de son ex, où se trouvait également sa fille de 3 ans.

Il échappe à la nouvelle loi sur le Revenge porn

Il a finalement avoué avoir enfreint le Telecommunications Act (la fameuse loi régissant les réseaux sociaux et condamnant le Revenge porn) et tombe sous le coup d’une ordonnance de restriction. Il a également l’obligation de participer à un stage intitulé Building Better Relationships (Construire de meilleurs relations) dans le but de le sensibiliser sur les sujets du harcèlement et de la violence conjugale.

Il a en outre interdiction de mentionner son ex sur les réseau sociaux, de la contacter, ou encore d’entrer dans certaines zones proches du quartier où elle vit. Sa condamnation échappe à un autre loi galloise spécifique au Revenge porn qui entrera en vigueur plus tard dans l’année et peut condamner les accusés à un maximum de deux ans de prison.

Photo ©Wales News Service

Source : The Mirror