fbpx
Actualités
Partager sur

Amandine, le premier bébé éprouvette français, est maman depuis le 12 juin

Il y a trente ans Amandine est née grâce à la fécondation in vitro. Elle est le premier bébé éprouvette français. Le 12 juin dernier, c’est à son tour de donner naissance. Une petite fille a vu le jour grâce au même gynécologue qui avait aidé la mère à naître

La fille d’Amandine est en bonne santé , souligne l’hôpital Foch où 3000 bébés naissent chaque année. Elle se prénomme Ava et pèse 3, 2 kg. La mère a voulu rendre publique la naissance de sa petite fille pour prouver que les personnes nées par fécondation in vitro n’ont pas de problème de fertilité.

24 février 1982, naissance du premier « bébé éprouvette » français

Le 24 février 1982, Amandine est née grâce à une nouvelle technique de procréation médicalement assistée (PMA). Dans cette procédure, il est question de transfert embryonnaire et d’implantation dans l’utérus de la femme. En effet, la fécondation se fait à l’extérieur du corps de la femme, en laboratoire, d’où le surnom de « bébé éprouvette ». De nos jours la fécondation in vitro est devenue une pratique courante.

Louis Brown, premier bébé éprouvette né en 1978

A ses débuts dans les années 1970, cette méthode fut l’objet d’une vive polémique. Pourtant la PMA s’est vite imposée comme un traitement compétent pour de nombreuses personnes infertiles. Le premier bébé éprouvette est Louis Brown née en 1978. Selon la société européenne de reproduction humaine et d’embryologie, il y a environ cinq millions de naissance grâce aux techniques de fécondation in vitro.

Aujourd’hui les contestations de ce processus sont pour d’autres raisons. Le texte de loi sur le mariage homosexuel a été définitivement approuvé. La fécondation in vitro semble être une solution pour eux d’avoir des enfants.

L. M.