fbpx
Actualités
Partager sur

Le Havre : le jeune homme de 15 ans qui a poignardé une jeune femme mis en examen et écroué

Le Havre : le jeune homme de 15 ans qui a poignardé une jeune femme mis en examen et écroué

Le jeune homme de 15 ans qui avait poignardé à mort une jeune femme au Havre a été mis en examen et écroué

Témoin d’une bagarre entre fille sur le quai du tramway au Havre, un jeune homme de 15 ans est venu défendre sa sœur et a poignardé une jeune femme avant d’être arrêté, mis en examen et écroué.

Mercredi, une dispute entre fille que le quai du tramway au Havre a mal tourné. La dispute s’est transformée en grosse bagarre entre les jeunes femmes présentes. Assis au loin, un jeune homme de 15 ans a vu sa sœur se faire rouer de coups et a décidé d’intervenir.

Le Havre : le jeune homme de 15 ans qui a poignardé une jeune femme mis en examen et écroué

Au lieu d’intervenir simplement en séparant les jeunes femmes qui étaient en train de se battre sur le quai du tramway au Havre, notamment sa soeur, le jeune homme âgé de 15 ans a fini par poignarder une jeune femme âgée tout juste de 18 ans. La jeune femme poignardée par le jeune homme de 15 ans a été transporté en urgence dans l’hôpital Jacques-Monod de Montivilliers et a succombé à ses blessures jeudi. La sœur du jeune agresseur qui a aussi reçu de nombreux coups de pieds a aussi été hospitalisée mais ses jours ne sont pas en danger. Les deux autres jeunes femmes présentes dans la bagarre ont aussi été placées en garde à vue. Tous les jeunes se connaissaient et on ignore pour l’instant les raisons de ce drame.

Le jeune homme de 15 a été interpellé mercredi quelques heures après son coup de folie sur le quai du tramway au Havre et a été mis en examen et écroué pour homicide volontaire ce vendredi.

L’enquête pour connaitre les raisons de la bagarre et du coup de folie du jeune homme de 15 ans a été confiée à la brigade de sûreté urbaine du Havre. Des images de la vidéosurveillance de la station de tramway du quartier de la Mare-au-Clerc, où s’est déroulée l’agression, devaient être exploitées par les enquêteurs.

Source : AFP