fbpx
Actualités
Partager sur

Willy Sagnol : l’entraîneur de Bordeaux attaqué en justice par SOS Racisme

Willy Sagnol l'entraîneur de Bordeaux attaqué en justice par SOS Racisme

L'entraîneur de Bordeaux Willy Sagnol, qui avait choqué avec ses propos sur « le joueur africain typique » est poursuivi en justice par SOS Racisme

L’affaire Sagnol rebondit. Il y a dix jours l’entraîneur des Girondins de Bordeaux avait créé la polémique suite à un entretien paru dans Ouest France. Il y parlait du « joueur typiquement africain », qu’il qualifiait de pas cher et toujours prêt au combat, par opposition au joueur nordique, plus intelligent et discipliné. Des propos qui avaient été mal accueillis par les associations de lutte contre le racisme. Willy Sagnol s’était par la suite excusé, et l’on croyait l’affaire enterrée. C’était compter sans SOS Racisme, qui a annoncé ce vendredi qu’elle entamait une procédure judiciaire pour incitation à la discrimination et à la haine raciale et injure publique.

Willy Sagnol dans la tourmente

L’information a été relayée par le Huffington Post, qui publiait déjà ce matin une tribune intitulée Non, l’affaire Sagnol n’est pas close. Signée par 45 personnes parmi lesquelles le président de SOS Racisme Dominique Sopo, mais aussi les comédiens Yvan Attal et Josiane Balasko ou l’homme d’affaire Pierre Bergé, cet article estimait que les « excuses »de Willy Sagnol, outre leur caractère tardif et quelque peu contraint, ne viennent clore aucune séquence. Un cri de ralliement qui vient contredire Frédéric Thiriez, président de la Ligue de Football Professionnel, qui estimait l’affaire close suite au mea cupla en conférence de presse de l’ancien joueur de l’équipe de France.

Les instances disciplinaires du football semblent faire la sourde oreille et ne pas voir où est le problème ? poursuit Sopo. Eh bien, c’est devant les tribunaux que les propos, mélange de diffamation raciale et d’incitation à la discrimination raciale, seront étudiés. L’affaire prend donc une nouvelle dimension, et risque bien de poser quelques problèmes au club entraîné par Willy Sagnol, les Girondins de Bordeaux, qui avait toujours pris le parti de son employé. Quelle sanction sera réclamée contre le fautif ? Ce sera aux tribunaux de trancher.