fbpx
Actualités
Partager sur

Avignon : agressé, il avait 11 grammes d’alcool dans le sang (record)

Jeudi soir, un Avignonnais de 40 ans est agressé et dépouillé par deux individus dans la rue. Laissé pour mort sur le trottoir, l’homme présentait un taux d’alcoolémie record en France : 11g par litre le sang

C’est le site Vaucluse Matin qui révèle l’information. Les faits se sont déroulés dans la nuit de jeudi à vendredi durant laquelle Sébastien, 40 ans, est sévèrement agressé et pillé par deux individus dans les rues d’Avignon (Vaucluse). Les résultats des analyses de sang faites sur ce dernier ont été communiqués par le procureur de la République d’Avignon. Ils sont sans appel : son taux d’alcoolémie était de 11 gr précise Bernard Marchal. Il s’agit là d’un « record », jamais un taux d’alcoolémie aussi élevé n’avait été contrôlé en France.

Le cas de Sébastien est exceptionnel car la dose létale théorique d’alcool est de 5 grammes par litre de sang. Interrogé par le site de TF1, le docteur Alain Morel justifie sa survie par un phénomène d’adaptation de l’organisme. Avec 11 g/l, cet Avignonnais établi un nouveau record d’alcoolémie en France. Le précédent était l’œuvre d’un automobiliste contrôlé dans l’Ain, présentant un taux d’alcoolémie de 10 g/l. Des doses qui auraient normalement du tuer ces deux amoureux de la bouteille.

Hospitalisé dans un état préoccupant

Si une telle dose d’alcool dans le sang pourrait être fatale à une grand partie de la population, c’est la violence des coups qui empêche aujourd’hui l’homme de parler indique Vaucluse Matin. Transporté à l’hôpital de La Timone à Marseille, cet employé de Total en Angola souffre de sérieuses blessures à la tête suite à l’agression. Il semblerait que les agresseurs se soient acharnés sur lui.

Les caméras de vidéosurveillance montrent les deux malfaiteurs sortir d’un bar de la « cité de papes » en compagnie de Sébastien. Des voleurs apparemment attirés par le portefeuille de ce dernier. Le témoignage de la serveuse permet de ne pas en douter : J’ai remarqué qu’il avait beaucoup d’argent dans son portefeuille. Mais il n’est pas resté longtemps. Il a bu deux cocktails et il est parti. Il avait l’air un peu saoul. Sans plus.

J. L.

Photo AFP