fbpx
Actualités
Partager sur

Affaire Pistorius : l’athlète en larmes au tribunal après son inculpation pour meurtre

Affaire Pistorius : l’athlète en larmes au tribunal après son inculpation pour meurtre
Partager
Partager sur Facebook

Oscar Pistorius comparaissait vendredi matin devant le tribunal de Pretoria pour le meurtre de son ami, Reeva Steenkamp. Le parquet souhaite requalifier l’affaire en « meurtre avec préméditation »

Oscar Pistorius risque gros. L’athlète paralympique, qui comparaissait vendredi matin devant le tribunal de Pretoria, a été officiellement inculpé du meurtre de sa compagne. Le Sud-Africain reste incarcéré après le renvoi de l’audience à mardi et mercredi par le juge Desmond Nair le temps pour la défense de faire des recherches et d’être en meilleure posture pour plaider. Le parquet devrait demander à requalifier l’affaire en meurtre avec préméditation.

Le sportif, premier double amputé à avoir participé aux Jeux olympiques avec les valides, a fondu en larmes alors que le juge lisait l’acte d’accusation pour meurtre. Le coureur de 26 ans encourt la prison à perpétuité.

Une dispute conjugale

Oscar Pistorius, exemple de ténacité pour ses fans, a été arrêté et inculpé le 14 février pour le meurtre de Reeva Steenkamp, un mannequin qu’il fréquentait depuis novembre 2012. Selon les médias locaux, la jeune femme de 30 ans a été abattue de quatre balles tirées à travers la porte de la salle de bain du domicile du coureur. L’arme du crime, un pistolet de 9 mm, était enregistrée au nom de Pistorius.

Le sportif avait alors déclaré avoir tiré sur son ami en la confondant avec un cambrioleur. Hypothèse rapidement écartée par la police qui privilégie la piste de la dispute conjugale. Triste hasard du calendrier, Reeva Steenkamp, devait intervenir cette semaine dans une école de Johannesburg pour dénoncer les violences faites aux femmes en Afrique du Sud.

F. G.