fbpx
Actualités
Partager sur

Journée mondiale contre l'homophobie : le Refuge dévoilera son rapport national au Sénat le 17 mai 2013

Journée mondiale contre l'homophobie : le Refuge dévoilera son rapport national au Sénat le 17 mai 2013
Partager sur Facebook

A la veille de la journée mondiale contre l’homophobie, l’association, fortement mobilisée depuis le mois de septembre 2012 dévoile les premiers éléments de son rapport national 2012-2013 qui sera présenté au Sénat, le 17 mai 2013 à 14h, en présence de la ministre Dominique Bertinotti et du rapporteur du projet de loi Jean-Pierre Michel

Première association de lutte contre l’homophobie à intégrer le calendrier officiel des journées d’appel à la générosité publique, l’association, accompagnée d’une vingtaine de personnalités de tous les milieux dont Claire CHAZAL, Roselyne BACHELOT, Jack LANG, Audrey PULVAR et le champion de France 2012 Rémy CABELLA, parcourt actuellement la France et dévoile ses 10 ans d’actions et une année particulièrement difficile : 2013.

Les chiffres 2013 :
– La ligne d’urgence reçoit 450 appels par mois en moyenne depuis le mois de décembre 2012 (150 appels par mois en moyenne de janvier à novembre 2012).
Le nombre d’appels reste à un niveau extrêmement préoccupant.
Les projections pour mai 2013 dépasseraient les 500 appels faisant de ce mois un pic historique en 10ans de fonctionnement de la ligne d’écoute.
L’association a reçu 1 480 appels en 2012 et 5 950 textos.
La file active de jeunes actuellement en écoute s’élève à 501.

– Le profil des jeunes :
L’association reçoit énormément d’appels d’adolescents, de plus en plus jeunes, ayant besoin d’être rassurés, victimes d’homophobie de façon indirecte :
– Hausse des appels des adolescents confrontés aux paroles homophobes de leurs parents à l’occasion de repas de famille ou de visionnage de reportages télévisés ayant trait au mariage pour tous (+35%)
– Hausse des appels des adolescents confrontés aux propos homophobes tenus par leurs pairs collégiens ou lycéens (+40%)
– Et récemment : hausse des appels des adolescents mobilisés par leurs parents pour les « manif’ pour tous », avec des témoignages extrêmement poignants.

– Le milieu carcéral :
– L’association fait face aussi à un fort afflux de correspondances de jeunes souhaitant briser l’isolement en milieu carcéral.
Cette hausse se poursuit depuis la signature d’une convention nationale avec le Ministère de la Justice.

– Le milieu rural :
– La part des jeunes résidant en milieu rural augmente fortement (+25%).
L’absence de lieux ressources ou de points d’écoute en milieu rural renforce la sensation d’isolement et conduit à un mal-être grandissant.

– La transsexualité :
Les jeunes trans ou en questionnement indentitaire trouvent une écoute rassurante et réconfortante auprès de la ligne d’écoute.
L’accueil des jeunes trans est en augmentation constante au Refuge.
L’association qui annonce la création d’un pôle spécifique au sein de ses délégations est confrontées à des demandes de plus en plus importantes d’accompagnement de ces jeunes oubliés par les pouvoirs publics.

– Les jeunes originaires de banlieues :
La souffrance de ces jeunes, obligés d’adopter des codes vestimentaires différents selon leur présence au Refuge ou en banlieue, est immense.
Là aussi, les appels connaissent une forte augmentation.

Association Nationale Le Refuge