Actualités
Partager sur

Il tue sa mère à coups de marteau et viole son cadavre

Il tue sa mère à coups de marteau et viole son cadavre
Partager
Partager sur Facebook

Un jeune Texan de 18 ans vient d'être jugé pour avoir tué sa mère à coups de marteau puis violé son cadavre. Il a expliqué être "une personne abominable et détester les gens" lors de son procès

Je suis une personne abominable C’est par ces mots que Kevin Davis a justifié son geste devant les tribunaux américains. Ce jeune homme de 18 ans comparaissait la semaine dernière pour avoir tué sa mère, Kimberly Hill (50 ans), à coups de marteau et avoir violé son cadavre dans leur maison du Texas. Il a été condamné à 99 ans de prison.

Les faits s’étaient déroulés en juin mais le procès a débuté la semaine dernière : Kevin avait d’abord essayé d’étrangler sa mère avec un cordon de console de jeux vidéo. Comme elle criait et se débattait, il était ensuite parti chercher un marteau et avait commencé à la frapper à de nombreuses reprises. Dans une vidéo de son interrogatoire diffusée sur KZTV, il raconte l’avoir ensuite traînée dans la chambre pour continuer à lui asséner des coups de marteau.

Il l’achève à coups de marteau et se dépucelle sur son cadavre

Il explique ensuite qu’il a eu « une relation sexuelle » avec le cadavre, sa première. J’ai perdu ma virginité dans un corps rapporte-il, impassible, aux enquêteurs locaux. Kevin Davis avait ensuite l’intention de s’attaquer à sa sœur dès qu’elle rentrerait, mais elle a tardé et a fini par prévenir la police.

Interrogé sur les motivations de ce meurtre, il a répondu Je suis un personnage abominable ! Je n’aime pas les gens et je recommencerai si j’en avais l’occasion. Il aurait également prévenu sa mère de son aversion pour autrui et lui aurait initialement demandé la permission de mourir ou de se suicider.

Lors de son procès, il a admis avoir eu fantasmes sexuels impliquant sa sœur, mais a tenu à préciser qu’il n’était pas fou : Je ne suis pas dérangé mentalement, je suis sain, je sais ce que j’ai fait

Photo ©Corpus Christie Police Department

Source : HuffPost