fbpx
Actualités
Partager sur

Il tente d’abattre sa femme au pistolet : « Elle m’a fatigué. Je lui ai tiré dessus »

Il tente d’abattre sa femme au pistolet : « Elle m’a fatigué. Je lui ai tiré dessus »

Un américain a tenté d’abattre sa femme à l'aide d'un pistolet. Lorsque la police lui a demandé la raison de son geste, il a expliqué qu'elle fatiguait

Les déclarations Bobby Leonard sur le motif de sa tentative d’assassinat ont le mérite d’être claires : il a voulu tuer sa femme en lui tirant une balle de pistolet car il était excédé et fatigué d’elle. Les faits se sont déroulés samedi dernier dans leur caravane stationnée à Naylor dans Missouri. Bobby et sa femme Carolyn était tranquillement chez eux quand ils ont eu un léger différent. Ils ont alors commencé à se disputer, et Bobby aurait semble-t-il perdu patience : Il a pris son pistolet et a tiré sur sa femme.

La police découvre la femme couverte de sang encore en vie

La police a rapidement reçu un appel rapportant qu’un fusillade avait eue lieu et qu’une femme était blessée. Lorsque le Caporal Earl Wheetley de la police du compté de Riptey est arrivé sur les lieux, il a découvert le corps de la femme gisant devant le porche de la caravane, couverte de sang. La victime lui a alors dit qu’elle s’était fait tirer dessus par son mari.

Il utilise son pistolet car elle « l’a fatigué »

Bobby est ensuite sorti de la caravane et a été menotté et arrêté. Le caporal a alors procédé à un bref interrogatoire, il lui a demandé s’il avait des armes sur lui, ce à quoi il a répondu : Non le pistolet est dans la maison sur le comptoir. Il lui a ensuite demandé ce qu’il s’était passé, et Bobby a tout simplement répondu : Elle m’a fatigué. Je lui ait tiré dessus Le mari à la gâchette facile a tout de même demandé au policier si sa femme était morte ou non.

Carolyn a été conduite à l’hôpital de Memphis ou sa situation s’est stabilisée. Bobby Leonard, quant à lui, a été incarcéré à la prison de Doniphan City pour violences domestiques de premier degré et action criminelle à main armée. Sa caution est fixée à 150 000 dollars.

Source : Huffington Post