fbpx
Actualités
Partager sur

Vexée par le manque d’offres, une étudiante américaine annule la vente aux enchères de sa virginité

Vexée par le manque d’offres, une étudiante américaine annule la vente aux enchères de sa virginité

Afin de perdre sa virginité, une étudiante américaine la met en vente aux enchères sur Internet. Face à de nombreuses fausses offres, elle annule tout !

Une étudiante en médecine a décidé il y a quelque mois, de vendre au plus offrant, par l’intermédiaire d’une vente aux enchères, ni plus ni moins que sa virginité. Cette jeune femme de 27 ans se revendique vierge et compte bien utiliser Internet pour perdre sa virginité. Elle poste donc sur la toile des photos sexy d’elle en sous vêtements pour mettre en appétit de potentiels aquisiteurs. Vexée par le manque de réponses fiables à sa requête, elle décide d’annulé sa vente. Les acheteurs ont tous refusé de faire l’objet d’un contrôle d’identité et de paiement les uns après les autres.

Elle reçoit de nombreuses fausses propositions et se vexe

Le prix de base a été fixé par ses soins à 400 000 dollars. Après qu’un internaute ait enchéri jusqu’à la belle somme des 801 000 dollars, pour s’offrir les charmes de l’étudiante, l’opération a finalement été annulée. Il s’avère que la proposition d’achats ait été faite par un homme qui n’a, en fin de compte, pas pris la peine de passer à la caisse, en refusant de concrétiser l’achatInternet. En voulant faire la fine bouche et en considérant sa virginité comme son principal trésor, elle l’estime valoir plusieurs centaines de milliers de dollars. Et bien il semblerait qu’elle ait surestimé la valeur de son offre et que sa virginité ne vaut pas autant qu’elle le pense.

Elle annule la vente aux enchères et refuse les 800 000 dollars

Après avoir reçu de nombreuses fausses propositions, elle se vexe est feint de vouloir abandonner son projet dans le seul but de se consacrer pleinement à ses études.
Elle annonce notamment: J’ai décidé de mettre un terme à cette histoire et de retourner à mes occupations médicales (…) pour l’instant l’école est ma priorité. Elle clôture l’enchère et annule la vente en revendiquant son droit à faire ce qu’elle entend de son corps même face à tant d’argent. Elle n’hésite pas à expliquer sa démarche à visage découvert sans se soucier des critiques et crée ainsi la polémique aux Etats-Unis.
Malgré cet échec, la jeune femme, plus ou moins féministe, ne regrette pas cette expérience et dit avoir beaucoup appris sur la prostitution et le « slut-shaming« , (autrement dit, « l’intimidation des salopes »). L’étudiante n’aura donc pas perdu sa virginité. En revanche, elle aura gagné une convocation privée dans le bureau du doyen de l’université qui envisage des sanctions disciplinaires.

©Photo DR

Découvrez notre dossier spécial Bac 2014

dossier bac 2014

Vidéo à ne pas manquer