Actualités
Partager sur

Boko Haram : les jeunes filles enlevées apparaissent voilées dans une vidéo

Boko Haram : les jeunes filles enlevées apparaissent voilées dans une vidéo
Partage
Partager sur Facebook

Les jeunes filles enlevées mi-avril par le groupe islamiste Boko Haram apparaissent dans une vidéo. Elles sont entièrement voilées et ont été converties à l'Islam

Elles sont 223, on ne sait pas où elles se trouvent, ni quel sort les attend. Une chose est sûre à ce jour, les jeunes filles enlevées par le groupe islamiste Boko Haram sont encore en vie. Elles sont apparues entièrement voilées dans une vidéo diffusée lundi sur internet.

On y voit les dizaines d’adolescentes entièrement voilées et récitant le premier chapitre du Coran. Depuis le 14 avril, elles sont aux mains du groupe islamiste Boko Haram qui , au nom d’Allah, veut les vendre et les marier de force.

Les jeunes filles converties par Boko Haram

L’Agence France-Presse (AFP) s’est procurée la vidéo. Le chef du groupe islamiste, Abubakar Shekau, affirme avoir converti les jeunes femmes à la religion musulmane et qu’il ne libérera les jeunes kidnappées qu’en échange de prisonniers du groupe islamiste. Il explique que Ces filles dont vous vous préoccupez tant, nous les avons en fait libérées (…) et vous savez comment on les a libérées? Ces filles sont devenues musulmanes. Le gouvernement nigérian à quant à lui refusé d’échanger les jeunes femmes contre les prisonniers. Abba Moro, ministre du Nigéria a indiqué Ce n’est pas à Boko Haram et aux insurgés de poser leurs conditions .

Plus alarmant encore, l’échange ne concernerait que «celles qui ne se sont pas converties» à l’Islam, celles ayant accepté de devenir musulmanes étant devenues «des soeurs». peut-on lire sur l’AFP. Dans les vidéos, trois jeunes femmes ont la parole. Deux affirment avoir été chrétiennes, la troisième explique être déjà musulmane, toutes trois expriment ne pas recevoir de mauvais traitements.

La communauté internationale se soulève face à ce rapt d’une grande importance. Une importante vague de soutien venant d’anonymes et de célébrités s’est levée sur les réseaux sociaux avec le hashtag Bring Back Our Girls ( Rammenez-nous nos filles) Aujourd’hui, les jeunes adolescentes restent introuvables.

©DR
Source : lapresse.ca – Le Figaro

Découvrez notre dossier spécial Bac 2014

dossier bac 2014

Vidéo à ne pas manquer