fbpx
Actualités
Partager sur

La télé réalité, pourquoi on l’aime tant ?

Depuis les débuts de Loft Story sur M6, les émissions de télé-réalité font parties de notre quotidien depuis presque 10 ans. Qu’est-ce qu’on recherche en regardant la vie des autres ? Comment expliquer un tel succès?

Hier c’est Nabilla qui était à l’honneur sur le plateau du Grand Journal. Une invitée qui a tout de même ramenée près de 300.000 téléspectateurs supplémentaires. Une audience qui peut interroger. Après tout, Nabilla est surtout connue pour une seule et unique phrase -Allo ?- Une notoriété fragile mais qui intéresse et attise notre curiosité. Tous les sujets sont abordés (amour, amitié, sexe, dépassement de soi…) et les productions font preuves d’une grande imagination pour développer des concepts toujours plus innovants.

Comment analyser un tel engouement pour « la vie des autres », qu’est-ce que cela nous apporte ?

La recherche de notoriété à tout prix

À l’heure ou rien ne vaut mieux qu’autre chose, que l’emploi est en crise et que le diplôme à une valeur moindre. La réussite, c’est avant tout aux yeux des autres qu’elle s’établie. La place de notre vie sur internet est majeure dans notre prise de confiance en soi. Ce qu’il se passe sur les réseaux sociaux est la carte de visite de notre popularité. La valeur d’une personne se mesure par son nombre d’ « amis » sur sa page profil, sur le nombre de « like » sur ses posts Instagram. Bref, être vu aux yeux de tous, qu’importe la raison. Le ridicule ne tue pas et la bêtise est le mot d’ordre pour faire le buzz.

C’est le cas de Mickael Vendetta qui a construit son personnage en se filmant en train de faire des choses toujours plus absurdes les unes que les autres. Puis la consécration de sa carrière s’est déroulée dans (entre autre) la ferme célébrité.

L’angoisse de ne pas exister aux yeux des autres

Une réussite fragile, sans grande valeur ajoutée. Le revers de la médaille est bien souvent douloureux. La dépression frappe souvent à la porte de ses stars d’un jour dont la rechute s’exprime souvent par la dépression. Parfois même au suicide comme le Francois Xavier, participant de Secret Story qui a rapidement mis fin à ses jours. Quant à Loana, sa vie vacille entre ses problèmes de poids et ses passages en clinique. Pas toujours rose la vie de vedette. Si la télé-réalité intéresse en premier lieu les jeunes, c’est surtout car l’adolescence est une période ou l’on manque cruellement de confiance en soi. Les psychologues s’accordent à dire que ces émissions leur fournissent de quoi dégrader les autres en toute impunité plutôt que chercher à valoriser leur propre personnalité. Entre moquerie, mépris et voyeurisme, il y a une chose dont on ne peut pas accuser ces émissions : c’est bien de nous prendre la tête !

S. C.