fbpx
Actualités
Partager sur

"Manif pour tous" : Entre 100 000 et 800 000 manifestants ont défilé à Paris

"Manif pour tous" : Entre 100 000 et 800 000 manifestants ont défilé à Paris

Dimanche, des milliers d’opposants au mariage pour tous ont convergé vers Paris afin de manifester leur mécontentement face au projet de loi en cours, dans une démonstration de force d’une ampleur sans précédent; mais le parti socialiste qui n’entend pas céder à la rue a réaffirmé sa détermination

 

Des milliers de manifestants ont envahi la capitale dimanche afin d’opposer une démonstration de force au projet de loi en cours, qui accorde aux homosexuels le droit de se marier. Le collectif «La Manif pour tous», initiateur de l’événement, a avancé le chiffre de 800 000 manifestants peu après 16 heures, tandis que la police décomptait toujours les participants. La manifestation s’est révélée d’une ampleur sans précédent, alors que 900 cars ont été affrétés et 5 rames TGV  mises à la disposition des habitants de province désireux de rejoindre le mouvement.

La marche a débuté peu après 13 heures à Paris. Trois différents cortèges sont partis de Porte Maillot, de place d’Italie, de Denfert-Rochereau, pour rejoindre le champs de Mars. Quant à l’organisation catholique intégriste Civitas, elle est partie de place Pinel. L’UMP (François Fillon soutient les opposants), le Front National (même si Marine Le Pen a refusé de défiler, différents cadres du parti ont répondu présent), l’Eglise et diverses associations sont les piliers de ce rassemblement qui cristallise des enjeux sociaux, religieux et politiques.

Face à la rue, le gouvernement affiche sa détermination

Harlem Désir, premier secrétaire du Parti Socialiste, a rapporté vers 17h : Le Parti socialiste ira jusqu’au bout de la grande réforme de progrès voulue par les Français (…)Le droit à manifester est garanti dans notre pays, mais je tiens à rappeler l’entière détermination des socialistes à inscrire dans la loi le droit pour tous ceux qui s’aiment de se marier et d’adopter.

Le gouvernement maintient donc l’examen du projet de loi qui se tiendra le 29 janvier au Parlement. Mais les députés PS ont lâché un peu de lest et ne déposeront pas d’amendement ouvrant la procréation médicalement assistée aux couples de femmes.

– Jeanne Dorllan –

Facebook est désactivé.
Autorisez le dépôt de cookies pour accéder au contenu.