fbpx
Actualités
Partager sur

Apophis : l'astéroïde nous épargnera une fin du monde en 2036

Apophis : l'astéroïde nous épargnera une fin du monde en 2036

Les chercheurs de la Nasa, forts de nouvelles données concernant Apophis, ont exclu la probabilité d’une collision de l’astéroïde avec la Terre en 2036, impact qui aurait entraîné des conséquences dramatiques et provoqué certainement la fin du monde

Possibilité de collision, probabilité d’une « fin du monde »

Le risque d’une collision entre la terre et un corps extraterrestre est bien réel. Des découvertes d’impact sur la surface terrestre l’attestent. Il tombe un astéroïde sur Terre à une fréquence régulière, tous les cent milliers ou millions d’années.

Les scientifiques de la Nasa, jusqu’au premier passage de la météorïte Apophis, ont pris au sérieux le risque d’un impact. En 2004, ils avaient évalué à 2,7% la probabilité d’une collision 2029 avec la Terre. De nouveaux calculs avaient écarté la probabilité d’une collision pour 2029, mais il subsistait un tout petit risque pour 2036 : la probabilité que la trajectoire d’Apophis croise celle de la Terre en 2036 s’élevait à 1 sur 250.000.

En cas de scénario catastrophe, on aurait très probablement assisté à la fin du monde. L’énergie déployée par l’impact équivaudrait à 25.000 bombes atomiques larguées sur Hiroshima…

De nouvelles informations écartent le risque d’impact…et d’apocalypse

Les scientifiques ont pu recueillir mercredi de nouvelles informations concernant Apophis. Le télescope Herschel a pu l’observer ce week-end pendant environ deux heures, a indiqué l’Agence spatiale européenne. Son diamètre a été revu à la hausse et s’élève à 325 mètres, au lieu de 270. L’albédo de l’astéroïde, sa réflectivité, est par contre plus faible que prévu.

Grâce à ces nouvelles données, les chercheurs ont pu déclarer nulle la probabilité d’une collision entre la Terre et Apophis en 2036. Celle-ci est en effet inférieure à un sur un million, selon les calculs des scientifiques du Jet Propulsion Laboratory et la Nasa, en Californie. Avec les nouvelles données fournies par les observatoires astronomiques Magdalena Ridge et Pan-STARRS, ainsi que des données très récentes fournies par le radar de Goldstone, nous avons effectivement exclu la possibilité d’un impact entre la Terre et Apophis en 2036, explique Don Yeomans, directeur de recherche au JPL, sur le site de la Nasa. Et d’ajouter : Les risques d’impact sont maintenant inférieurs à un sur un million, ce qui nous permet de dire que nous pouvons effectivement exclure un impact avec la Terre en 2036.

Les adeptes fervents du calendrier maya, qui prévoyaient ne fin du monde prochaine, n’ont donc plus rien à se mettre sous la dent.

– J.R. –