fbpx
Actualités
Partager sur

Il tue sa femme s’en vante sur Facebook : « On s’est disputé. Elle me trompait. J’ai gagné. »

Il tue sa femme s’en vante sur Facebook : « On s’est disputé. Elle me trompait. J’ai gagné. »

Un père américain a assassiné sa femme devant ses enfants avant de se donner la mort après une chasse à l'homme avec les policiers

« On s’est disputé. Elle me trompait. J’ai gagné. » C’est par ces mots que Keith Belajonas s’est vanté du meurtre de sa femme sur Facebook, quelques minutes après l’avoir commis en face de ses deux enfants âgés de 4 et 5 ans.

Les faits se sont déroulés jeudi dernier dans leur maison familiale située dans la banlieue de Philadelphie : Keith a tiré une balle dans la tête de sa femme et l’a poignardée à plusieurs reprises. Il a ensuite pris ses deux enfants dans sa voiture et s’est enfui.

Il dépose ses enfants et se donne la mort

Ce n’est que quelques kilomètres plus loin qu’il a déposé ses deux enfants près d’une station service avant de se donner la mort dans un SUV rempli de canettes de bières vides. Les policiers qui le poursuivaient étaient pourtant sur le point de l’attraper alors qu’il venait d’emprunter une voie sans issue. Mais il s’est donné la mort avant que la justice ne puisse lui faire répondre de ses actes.

Le père de la défunte compagne de Keith a déclaré : Ce fils de pute est chanceux d’être mort avant que je ne l’attrape. Je l’aurais transformé en hamburger

Les voisins avaient entendu une dispute au loin sans penser qu’elle virerait au drame. L’un des témoins a entendu l’un des deux fils de Keith demander est-ce que maman est morte ?

Lorsque les policiers ont découvert la scène de crime, Christina Belajonas était allongée contre la porte des toilettes, couverte de sang. Il ont notamment trouvé un katana serti d’une tête de mort près de la scène de crime.

Source : New York Daily News