fbpx
Actualités
Partager sur

Marine Le Pen résilie son abonnement chez Canal+, une chaîne de « bobos horribles »

Marine Le Pen résilie son abonnement chez Canal+, une chaîne de « bobos horribles »

Marine Le Pen a annoncé qu'elle ne voulait plus « donner d'argent » à Canal+, qu'elle voit comme une chaîne de « bobos horribles, pleins de mépris, de morgue »

Sur son compte officiel Twitter, samedi, Marine Le Pen a annoncé, de façon très lisible, à grands renforts de majuscules et de points d’exclamation, qu’elle se désabonnait de la chaîne cryptée, ajoutant : J’aurais dû le faire depuis bien longtemps. Interrogée lundi matin sur i>Télé (qui appartient également au groupe Canal+), la présidente du Front National est revenue sur ce tweet surprenant : Ils sont insupportables, a-t-elle dit à propos des journalistes de Canal+. Pour elle, ce sont des bobos horribles, pleins de mépris, de morgue. C’est d’un conformisme !, a-t-elle lancé, ajoutant : C’est le prêt-à-penser, c’est affreux, ils sont méprisants à l’égard de millions d’électeurs. Pour Madame Le Pen, Canal+, ce sont des gens qui traitent les électeurs du Front national comme des sous-citoyens, avec violence, avec mépris, avec haine, je considère que mon rôle de citoyenne, c’est de ne pas donner d’argent à ces gens-là. On l’aura compris, Marine Le Pen ne porte pas Canal+ dans son coeur.

Marine Le Pen n’a jamais aimé Canal+

En janvier, déjà, Marine Le Pen affichait son hostilité envers Le Petit Journal qu’elle n’avait pas cité dans ses voeux à la presse. Un certain nombre de médias sont dans un combat politique clair et exprimé, d’ailleurs c’est tout à leur honneur – d’autres le sont mais ne le disent pas, avait déclaré Marine Le Pen pour justifier ce refus. La présidente du Front National avait également été en froid à de nombreuses reprises avec Anne-Sophie Lapix, lorsqu’elle présentait l’émission politique Dimanche+ sur Canal+.

En résiliant son abonnement à Canal+, Marine Le Pen s’ajoute à la liste des Français qui ont fait diminuer le nombre d’abonnés à la chaîne en 2013.

Marine Le Pen : »Ce qui coûte une fortune, c’est le clientélisme » – L’invité de Bruce Toussaint

Photo DR