fbpx
Actualités
Partager sur

Disparues de Perpignan : une journaliste assure que Benitez était « désespéré »

Disparues de Perpignan : une journaliste assure que Benitez était « désespéré »

Au micro d’Europe 1, la journaliste-reporter Pauline Lallement, qui a rencontré Francisco Benitez avant son suicide lundi, a assuré que l’homme était désespéré et qu’il « voulait juste retrouver sa fille »

Depuis son suicide et l’annonce de la disparition en 2004 de sa précédente compagne, jamais retrouvée, de lourds soupçons pèsent sur Francisco Benitez. Le père et mari des disparues de Perpignan, Marie-Josée Benitez et sa fille Allison, candidate à Miss Roussillon, apparaissait, juste avant sa mort, dans une vidéo où il pleurait la disparition de sa fille notamment. Pour la journaliste et reporter Pauline Lallement, qui l’a rencontré, l’homme n’avait rien d’un coupable.

Il était très triste

Francisco Benitez était très ému. Je l’ai senti vraiment désespéré. Il ne parlait que d’Allison, sa fille, a-t-elle confié jeudi, au micro d’Europe 1. Pour la journaliste, Francisco Benitez était avant tout un homme rongé par la tristesse : Il était très inquiet que l’on puisse penser qu’il ait fait du mal à sa fille. Il était très triste. Il ne m’a pas parlé d’innocence ou de culpabilité. Il était désespéré de ne pas avoir sa fille, explique-t-elle. Il voulait juste retrouver sa fille. J’ai été tout autant surprise quand j’ai appris son décès, a encore assuré Pauline Lallement.

En attendant, la disparition mystérieuse de la maîtresse de Francisco Benitez, en 2004, dans les mêmes circonstances, sème le trouble sur cette sombre affaire.

L. C.

Clique sur « J’aime » pour t’abonner à la page Facebook MCE