fbpx
Actualités
Partager sur

Papouasie-Nouvelle-Guinée : accusée de sorcellerie, une jeune femme est brûlée vive

Papouasie-Nouvelle-Guinée : accusée de sorcellerie, une jeune femme est brûlée vive
Partager
Partager sur Facebook

Accusée d’avoir tué par sorcellerie, une jeune femme de 20 ans a été brûlée vive, en public, en Papouasie-Nouvelle-Guinée

Vendredi, l’ONU s’est dite vendredi profondément perturbée, rapporte l’AFP. Il y a de quoi, puisque Kepari Leniata, une jeune femme de 20 ans accusée de sorcellerie en Papouasie-Nouvelle-Guinée, a été torturée puis brûlée le 6 février. Bloquée par la foule qui l’a empêchée d’intervenir, la police n’a rien pu faire. Selon la presse locale, la jeune femme a été brûlée vive devant une foule de proches d’un petit garçon de 6 ans, qu’elle était soupçonnée d’avoir tué par sorcellerie.

Mettre fin à ces crimes

Le Haut-commissariat des Droits de l’Homme à Genève a déclaré : Nous observons avec beaucoup d’inquiétude une augmentation des attaques et meurtres de personnes accusées de sorcellerie en Papouasie-Nouvelle-Guinée. De son côté, l’ONU a aussi lancé un appel au gouvernement pour mettre fin à ces crimes et traduire leurs auteurs en justice. Elle interpelle les autorités sur la nécessité de prendre des mesures urgentes pour prévenir de nouveaux cas, notamment au moyen de l’éducation, et en assurant une protection aux personnes accusées de sorcellerie.

L. C.