fbpx
Actualités
Partager sur

Pédophilie : le révérend de « 7 à la maison » reconnait les attouchements

Pédophilie : le révérend de « 7 à la maison » reconnait les attouchements

L'acteur Stephen Collins, connu pour son rôle dans "7 à la maison" est au cœur du scandale : dans un enregistrement fait par son ex femme, il reconnait avoir touché des mineurs

Il a marqué toute une génération en tant que révérend modèle et conservateur à la tête d’une famille américaine heureuse et exemplaire dans la série 7 à la maison : Stephen Collins est accusé d’avoir commis des actes de pédophilie.

C’est le site américain TMZ qui rapporte cette information en indiquant être en possession d’un document audio rapportant des conversations de l’acteur avec sa femme et son psychiatre. Sur l’enregistrement mise en ligne sur le site, l’ex-femme de l’acteur le questionne sur les supposés attouchements dont il se serait rendu coupable sur une période de trois ans.

Le révérend de « 7 à la maison » reconnait trois attouchements sur mineurs

Il avoue avoir touché trois enfants âgés de 11 à 13 ans. Au début du document il explique avoir eu une érection en la présence d’une des victimes. Il raconte ensuite ce qu’il s’est passé avec le premier enfant à New York, qui fait partie de la famille de son ex-femme, Faye Grant, qui lui pose les questions : Il y a eu un moment où j’ai touché sa main et je l’ai mise sur mon pénis.

Comme le rappelle le site TMZ, l’acteur principal de 7 à la maison est membre de la Screen Actors Guild, un syndicat dans lesquelles les acteurs qui en sont membres sont souvent amenés à être en contact avec des enfants. Suite à ces révélations, la police de New-York a ouvert une enquête criminelle pour attouchements sur mineur.

Un enregistrement qui survient en plein divorce

Tout le long de l’enregistrement, Stephen Collins fait référence à une liste issus de premiers aveux : en 2012, il avait déjà avoué à sa femme avoir touché des enfants, c’est ce qui les avait conduit à suivre cette thérapie avec un psychiatre.

Cette vidéo surgit alors que Stephen Collins est au cœur d’un long et douloureux divorce avec son ex-femme Faye Grant, situation qui pourrait expliquer l’apparition de cet enregistrement défavorable au pasteur de 7 à la maison. Selon TMZ, c’est son avocat qui lui aurait conseiller d’enregistrer les thérapies, démarche légale en Californie lorsque la personne est soupçonnée de crime.

Source : TMZ, Huffington Post