fbpx
Actualités
Partager sur

Football : Kevin Anin est désormais dans le coma artificiel après un accident de la route

Kévin Anin, le milieu de terrain de l’OGC Nice a été victime d’un accident de voiture sur l’autoroute lundi soir. Il a été gravement blessé. Après une longue opération, il a désormais été placé dans un coma artificiel

Le joueur de football du club de l’OGC Nice, Kévin Anin a été très gravement blessé après un accident de la circulation, sur l’autoroute, lundi 3 juin dans la soirée. L’homme ayant été touché à la colonne vertébrale et souffrant de nombreuses fractures a été hospitalisé au CHU de Rouen. Après avoir subi une longue opération, Kévin Anin avait été placé en réanimation, mais une source proche du joueur a récemment précisé qu’il aurait perdu l’usage de ses jambes, une rumeur qui n’a pas été encore confirmée. Julien Fournier directeur de l’OGC, quelques jours plus tôt, avait souhaité faire part de son inquiétude concernant l’état de santé du jeune homme.

Les proches de Kévin Anin sont bouleversés

Le joueur de l’OGC Nice a désormais été placé dans un coma artificiel comme l’a expliqué Julien Fournier : Kévin Anin est maintenu sous coma artificiel pour l’instant, mais il entend. Il a eu un bref éclair à notre arrivée avant de replonger . Les proches du joueur sont bouleversés par son état de santé et comptent l’aider du mieux qu’ils pourront à son réveil.

Alors que des rumeurs commençaient déjà à courir sur les réseaux sociaux, les proches de Kévin Anin ont choisi de mettre un terme à tous ces bruits, en précisant qu’aucun état de santé n’avait encore été fait par le personnel médical. Le président niçois Jean-Pierre Rivère a tenu à préciser que la carrière de Kévin Anin serait mise entre parenthèses pour longtemps .

Les premiers éléments de l’enquête ont prouvé que le joueur était à l’arrière d’une voiture sur l’autoroute A28 lors de l’accident. Le conducteur aurait alors perdu le contrôle de son véhicule, mais la raison de cette perte de contrôle n’a pas encore été précisée.

Clémence Rouvellat

Source : Ouest France