fbpx
Actualités
Partager sur

Sarran : il déposait des petites culottes en guise de gerbe sur la tombe de son ami

Sarran : il déposait des petites culottes en guise de gerbe sur la tombe de son ami

Un retraité déposait des petites culottes sur la tombe de son ami, afin d'honorer sa mémoire. Un geste qui n'a pas plu à tout le monde

Alors que certains se recueillent sur la tombe d’un proche disparu un bouquet de fleurs à la main, d’autres y vont avec des petites culottes sous le bras. Ce n’est pas forcément ce à quoi on s’attend lorsque la tombe d’un proche est décorée avec des petits dessous affriolants, mais après tout, la mort n’est que la continuité de la vie selon certains penseurs.
Pourtant, ce style d’hommage n’a pas vraiment plu à une habitante de Sarran, ni au maire de la petite commune de Corrèze. Pendant 6 ans, la tombe d’un des habitants du village a été décorée par des dizaines et des dizaines de petites culottes. Il n’a pas fallu aller chercher très loin, le protagoniste de ces offrandes étaient simplement un ami du défunt. Agé de 67 ans, il a comparu devant la justice de Brive-la-Gaillarde, alors qu’il souhaité simplement honorer le souvenir de son ami disparu en 2005.

Des petites culottes pour venger son ami

C’est de 2007 à 2013, que les faits se sont déroulés. La veuve allait jusqu’à découvrir des petites culottes accrochées à sa clôture et sur la plaque en hommage à son mari, accroché au monument. La présidente du tribunal a exprimé son mécontentement à l’accusé Ce n’est pas très sympathique de mettre ainsi des petites culottes sur la tombe d’une personne dont on se disait l’ami Le vieil homme a expliqué en avoir déposé quelques unes, puis encore d’autres quelques minutes plus tard.
Si les petites culottes servaient d’hommage, elles étaient aussi là pour venger son ami et l’infidélité de l’épouse. J’ai fait ça parce que les dernières années de sa vie, mon copain n’arrêtait pas de me dire que sa femme le trompait. C’était pas contre lui, c’était contre elle Un geste que n’a pas apprécié la présidente puisque le retraité se fournissait en petites culottes au Secours Populaire, et est allé jusqu’à uriner sur certaines d’entre elles.

La décision du tribunal sera rendu mi-mai, quant aux petites culottes, elles ont été détruites par la gendarmerie l’année dernière.

©DR
Source : La Montagne

Découvrez notre dossier spécial Bac 2014

dossier bac 2014

Vidéo à ne pas manquer