fbpx
Actualités
Partager sur

Paris : un étudiant d’extrême gauche battu à mort par des skinheads

Clément Méric, militant d’extrême gauche, a été victime d’une agression à « caractère politique » mercredi soir. L’étudiant de 19 ans a été sauvagement passé à tabac en plein cœur de Paris par des skinheads

L’émotion est grande au lendemain de la sauvage agression survenue en plein Paris. Clément Méric, un militant d’extrême gauche a été violemment frappé mercredi soir par trois jeunes gens de « type skinhead ». Immédiatement transféré à l’hôpital, l’étudiant de 19 ans se trouve en état de mort cérébrale.

Il semblerait que les agresseurs appartiennent aux Jeunesses Nationalistes Révolutionnaires (JNR). Pour sa part, le groupe nie toute responsabilité dans cette attaque.

Frappé avec un point américain

Cet acte d’une violence inouïe s’est produit mercredi vers 18 heures rue Caumartin, dans le IX arrondissement de la capitale. La victime, accompagnée de trois camarades, se rendait à une vente privée de vêtements, quand les agresseurs, dont une femme, ont surgi sur les lieux. Selon les premiers éléments de l’enquête, des échanges de mots et des bousculades ont éclaté entre les deux groupes.

Après cette altercation à « caractère politique », les skinheads ont attendu les jeunes gens à la sortie du magasin. Clément Méric, a été frappée par l’un des skins qui avait un poing américain et a chuté sur la chaussée en heurtant un plot au passage, a indiqué, Alexis Corbière, secrétaire national du Parti de gauche.

Dissolution du groupe JNR

L’agression de cet étudiant de Sciences Po a suscité de vives réactions. Un rassemblement spontané a eu lieu plus tard dans la soirée devant la Pitié Salpétrière, où est hospitalisé Clément. Le PG appelle à manifester ce jeudi place Saint-Michel à 18h30.

De son côté, SOS Racisme a demandé dans un communiqué la dissolution sans délai du groupe JNR s’il était avéré qu’il soit impliqué dans cette agression.

F. G.